La bourse ferme dans 6 h 9 min
  • CAC 40

    7 042,04
    -39,97 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 135,10
    -23,53 (-0,57 %)
     
  • Dow Jones

    33 717,09
    -260,99 (-0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0825
    -0,0032 (-0,29 %)
     
  • Gold future

    1 904,10
    -18,80 (-0,98 %)
     
  • BTC-EUR

    21 147,63
    -490,77 (-2,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    518,97
    -18,90 (-3,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,69
    -1,21 (-1,55 %)
     
  • DAX

    15 027,80
    -98,28 (-0,65 %)
     
  • FTSE 100

    7 727,68
    -57,19 (-0,73 %)
     
  • Nasdaq

    11 393,81
    -227,90 (-1,96 %)
     
  • S&P 500

    4 017,77
    -52,79 (-1,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 327,11
    -106,29 (-0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 842,33
    -227,40 (-1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2313
    -0,0041 (-0,33 %)
     

Une cyberattaque vise l'un des plus grands fournisseurs de cloud et d'e-mails aux Etats-Unis

Pixabay

Rackspace Technology, l'un des plus grands fournisseurs d'hébergement de cloud et d'e-mails aux États-Unis, a été victime d'une attaque par ransomware, un blocage de ces services dont l'accès ne sera rétabli qu'au paiement d’une rançon. Résultat, depuis vendredi 2 décembre, des clients comme des entreprises ou des particuliers sont privés de leurs boîtes e-mail, explique Computer Weekly, mercredi 7 décembre. Les données potentiellement accessibles sur les serveurs Hosted Exchange de Rackspace pourraient inclure des messages électroniques archivés et des listes de contacts.

La société a indiqué avoir diligenté une enquête, aidée par une "entreprise de cyberdéfense de premier plan". Elle transfère ses clients de Hosted Exchange vers Microsoft 365 qui ne serait pas affecté par l'attaque. Selon Kevin Beaumont, chercheur en sécurité et ancien employé de Microsoft, des milliers de petites et moyennes entreprises seraient concernés, explique-t-il sur son blog, le 3 décembre dernier. On ne sait pas pour l'instant combien de clients sont touchés, la société refusant de donner des chiffres.

Mais on sait, grâce à un document déposé auprès du gendarme de la Bourse américaine, la SEC, que l'attaque "peut entraîner une perte de revenus" de 30 millions de dollars, ainsi que d'autres "coûts supplémentaires". Commentant l'incident auprès de nos confrères de Computer Weekly, Jordan Schroeder, le responsable informatique de Barrier Networks, une entreprise spécialisée dans la cybersécurité, a expliqué (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Budget 2023 : Élisabeth Borne déclenche un huitième 49.3 à l'Assemblée
Fréjus : pourquoi les aides accordées à un quartier ont été suspendues
Covid-19 : deux nouveaux vaccins pour doper la campagne de rappel
L'Arctique, future zone de tension entre les US et la Russie ?
Menaces de coupures d'électricité : les groupes électrogènes ont le vent en poupe