Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 816,64
    -349,46 (-0,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Cyberattaque : l’opérateur de tiers payant Almerys à son tour pris pour cible

Sergey Nivens/Adobe Stock

Les cyberattaques ne s’arrêtent pas pour les complémentaires santé. Le 1er février dernier, c’était le spécialiste du tiers payant Viamedis qui en était victime, mettant en péril les données de plus de vingt millions d’assurés sociaux. Et ce lundi, d’après les informations récoltées par TF1, c’était au tour de l’opérateur Almerys d’être la cible d’une cyberattaque.

«La cyberattaque a entraîné l'accès non autorisé à des données sensibles via l'usurpation d'identité de comptes de professionnels de santé, de la même manière que Viamedis quelques jours auparavant», a précisé la société auprès de l’Argus de l’assurance. Les investigations menées par Almerys ont permis de découvrir «une attaque qui a compromis des comptes de professionnels de santé, permettant ainsi aux cybercriminels d'accéder à son portail dédié aux professionnels de santé».

La société, spécialisée dans le tiers payant et la gestion de prestation santé, a pour clients de nombreux organismes complémentaires d’assurance-maladie : compagnies, mutuelles, groupes de protection sociale, courtiers. Almerys explique avoir «immédiatement réagi dès qu'elle a eu connaissance de cette violation de données en fermant immédiatement l'accès au portail dédié aux professionnels de santé». Pour autant, les données personnelles des assurés ont bel et bien été exposées. Il serait question des noms, prénoms, dates de naissance, numéro de sécurité sociale, nom de l’assureur santé, entre autres.

Cependant, l’opérateur rassure ses bénéficiaires (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Salon de l’agriculture 2024 : peut-on s’attendre à de nouvelles annonces du gouvernement ?
Cancer de Charles III : qui gère la Couronne en l’absence du roi ?
Pour décarboner l'économie, «il faut s’inspirer des Etats-Unis», selon la directrice France de TotalEnergies
À cause de «bugs», des familles reçoivent des factures de cantine scolaire cinq mois plus tard
Un agent de la DGSI condamné pour avoir détourné des sommes d’argent destinées «aux sources»