Marchés français ouverture 6 h 55 min
  • Dow Jones

    33 849,46
    -497,57 (-1,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 049,50
    -176,86 (-1,58 %)
     
  • Nikkei 225

    27 951,21
    -211,62 (-0,75 %)
     
  • EUR/USD

    1,0343
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    17 297,94
    -275,64 (-1,57 %)
     
  • BTC-EUR

    15 651,05
    -388,90 (-2,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    379,51
    -0,78 (-0,21 %)
     
  • S&P 500

    3 963,94
    -62,18 (-1,54 %)
     

Même les fans de crypto-monnaies commencent à douter des crypto-monnaies

Le mouvement anti-crypto ne se limite plus spontanément aux banquiers, économistes et politiques incarnant le système remis en cause pas la technologie du bitcoin. La méfiance grandit et l’opposition se fédère, fragilisant jusqu’aux communautés d’enthousiastes et de « premiers adopteurs ».

Voici le récit d’un jeune vétéran français de la crypto qui a, lui aussi, décidé de déposer les armes technologiques sur le front d’un marché où nombreux semblent capituler. Nicolas Bustamante, entrepreneur précoce, promu dans le classement Under 30 de Forbes pour sa startup d’intelligence artificielle Doctrine, sorte de « Google du droit », se rappelle d’avoir découvert le bitcoin en 2012. Au hasard de recherches documentaires pour son travail de fin d’études sur le système bancaire.

S’avouant fasciné par le concept d’une monnaie libre de toute manipulation gouvernementale, Nicolas avait tôt fait de télécharger toute la blockchain Bitcoin qui pesait moins de 10 giga à l’époque. Mais il se souvient surtout du peu de personnes avec qui il pouvait alors échanger des BTC, de la première fois où le cours a franchi les 1 000 dollars fin 2013, des quelque 200 dollars que la cryptomonnaie valait en août 2015…

« J’ai observé par intermittence cet espace, que je percevais comme un gigantesque casino. Vous vous souvenez du Namecoin, MaidSafe, Bitconnect et Bitshares ? Tous ces coins affichaient des milliards de dollars et ont ensuite disparu, laissant les investisseurs sans rien »,

[Lire la suite]