La bourse ferme dans 4 h 53 min
  • CAC 40

    5 486,87
    -36,65 (-0,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 559,89
    -32,94 (-0,92 %)
     
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,2124
    -0,0044 (-0,36 %)
     
  • Gold future

    1 841,70
    -9,20 (-0,50 %)
     
  • BTC-EUR

    25 984,22
    -880,67 (-3,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    633,02
    -6,90 (-1,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,77
    +0,16 (+0,30 %)
     
  • DAX

    13 744,32
    -126,67 (-0,91 %)
     
  • FTSE 100

    6 619,01
    -35,00 (-0,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    28 635,21
    +89,03 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    29 297,53
    -93,73 (-0,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,3730
    -0,0002 (-0,01 %)
     

Crise. Près de 26 millions d’Américains ont faim

Courrier international (Paris)
·2 min de lecture

Selon des données fédérales, un adulte américain sur huit déclarait récemment ne pas avoir assez à manger. Pour le Washington Post, cette crise de la faim aux États-Unis semble pourtant “avoir échappé à l’attention générale”.

Du ciel, on voit des dizaines de voitures patientent devant le NRG Stadium, le stade de football américain de Houston, lors d’une collecte de repas de Thanksgiving organisée par la cité texane. L’image, qui date du 21 novembre et qui a été publiée par le Washington Post en une de son édition du 26 novembre, est à la fois saisissante et révélatrice. Il n’y a en effet jamais eu autant d’Américains souffrant de la faim depuis le début de la pandémie, assure le quotidien américain, qui a analysé les données fédérales sur la capacité des ménages à se nourrir suffisamment.

Le Washington Post considère même que la faim est actuellement un problème plus grave aux États-Unis “qu’à toute autre période depuis 1998”, année où les premières données ont été collectées.

À lire aussi: Reportage. États-Unis : le comté texan de Loving, dernier bastion sans Covid, est tombé

D’après une enquête du Bureau du recensement réalisée entre fin octobre et début novembre, un Américain sur huit déclarait qu’il lui était parfois ou souvent arrivé de ne pas avoir assez à manger au cours de la semaine précédente. Ce qui représente “près de 26 millions d’adultes américains”, souligne le quotidien de la capitale. Si l’on ne prend en compte que les ménages avec enfants, un adulte américain sur six est touché par la faim.

Houston ravagé

Le phénomène n’a nulle part ailleurs été aussi fort que dans l’agglomération de Houston, où vivent 7 millions de personnes. Selon le Washington Post, la cité texane a été “ravagée” l’été dernier lorsque le coronavirus a “submergé les hôpitaux

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :