La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 783,41
    -135,09 (-2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 348,60
    -78,54 (-2,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,27 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9693
    -0,0145 (-1,47 %)
     
  • Gold future

    1 651,70
    -29,40 (-1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    19 538,24
    -300,07 (-1,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,61
    -9,92 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,43
    -4,06 (-4,86 %)
     
  • DAX

    12 284,19
    -247,44 (-1,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,60
    -140,92 (-1,97 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,88 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 153,83
    -159,30 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    17 933,27
    -214,68 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,0857
    -0,0398 (-3,54 %)
     

Crédit immobilier : qui peut emprunter malgré un taux d’endettement supérieur à 35% ?

Getty / Jantanee Phoolmas

C’est un obstacle de plus qui se dresse sur la route des emprunteurs. Depuis le 1er janvier 2022, le Haut conseil à la stabilité financière (HCSF), autorité placée sous l’égide de Bercy, contraint les banques à limiter le taux d’effort des emprunteurs à 35% de leurs ressources. Une règle qui complique encore un peu plus l’accès au crédit des ménages, déjà pénalisés par une inflation galopante et un faible taux d’usure. Mais tout n’est pas perdu pour autant pour les emprunteurs.

La HCSF accorde en effet aux banques une marge de flexibilité de 20% pour déroger à la règle des 35% d’endettement. Les établissements bancaires sont donc autorisés à accorder un crédit immobilier à certains emprunteurs qui sont pourtant endettés au-delà du seuil critique. Alors quels sont les critères pris en compte par les banques pour déroger à la règle des 35% ? Quels sont les profils d’emprunteurs qui ont la possibilité de passer à travers les mailles du filet ? On fait le point.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur de crédit immobilier

Si les banques bénéficient d’une marge de flexibilité pour accorder un crédit aux ménages qui dépassent le taux d’effort de 35%, elles ne sont en pratique pas totalement libres de leurs choix. Parmi les 20% de dossiers d’emprunteurs autorisés par le HSCF à dépasser le seuil d’endettement réglementaire, pas moins de 16% doivent servir à financer une résidence principale. Les 4% restants sont dédiés au financement d'une résidence secondaire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Malgré une mesure d'expulsion, elle doit cohabiter avec sa locataire qui ne paie plus de loyer
Immobilier neuf : les métropoles où l’offre augmente… et les potentielles bonnes affaires
Une banque lance un nouveau prêt à taux 0 avec une condition très particulière
Immobilier : les 20 meilleures villes pour réaliser un investissement locatif
CARTE. Immobilier neuf : les rares villes où les prix des trois-pièces dégringolent