Marchés français ouverture 1 h 5 min
  • Dow Jones

    33 849,46
    -497,57 (-1,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 049,50
    -176,86 (-1,58 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,0362
    +0,0017 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    17 953,22
    +655,28 (+3,79 %)
     
  • BTC-EUR

    15 902,40
    +144,78 (+0,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    388,37
    +8,08 (+2,13 %)
     
  • S&P 500

    3 963,94
    -62,18 (-1,54 %)
     

Crédit immobilier : la BCE pousse à l’adoption des taux variables en France

artjazz/Adobe Stock

La France se distingue de la plupart des pays européens par la prééminence des taux d'intérêt fixes, s'agissant des achats d'immobilier. Une habitude qui peut être dangereuse pour les banques en cas de remontée des taux, mais ces dernières tiennent néanmoins à ce particularisme. Toutefois, dans un contexte économique difficile, la Banque centrale européenne (BCE) pousse à l'adoption des taux variables dans l'Hexagone, comme le relate Le Parisien le 23 novembre.

Comme l'expliquait Capital en septembre dernier, dans un contexte de taux de crédits plafonnés par le taux d’usure, avec des taux fixes hors assurance souvent affichés à plus de 2 % entraînant le blocage des financements, certaines banques se sont remises à proposer des crédits à taux variables. Le crédit variable permet aux banques de proposer un taux d'intérêt qui évolue durant la durée du crédit. Le taux est généralement indexé sur le taux de crédit bancaire EURIBOR (taux d’intérêt moyen auquel les établissements financiers se prêtent de l’argent sur le marché interbancaire de la zone Euro).

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur de crédit immobilier

Les taux variables offrent l'avantage d'être plus accessibles aux ménages possédant des revenus limités. Ainsi, la BCE souhaiterait généraliser leur usage en France afin de faciliter l'accès au crédit immobilier. Une initiative qui n'est pas partagée par la Fédération bancaire française (FBF). "Ces taux varient en fonction de la situation économique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le budget des transports franciliens divise les sénateurs
Le PSG va-t-il quitter le Parc des Princes ?
Le calendrier de la renationalisation d'EDF a été dévoilé par l'AMF
La Chine fait un pas de plus vers son système de crédit social en dévoilant un nouveau projet de loi
Bretagne : elle découvre qu’elle est mariée à un inconnu depuis 2009