Marchés français ouverture 2 h 24 min
  • Dow Jones

    33 919,84
    -50,63 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    14 746,40
    +32,49 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    29 634,87
    -204,84 (-0,69 %)
     
  • EUR/USD

    1,1722
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    35 718,86
    -731,33 (-2,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 035,27
    -28,58 (-2,69 %)
     
  • S&P 500

    4 354,19
    -3,54 (-0,08 %)
     

Crédit immo : avez-vous bien négocié votre prêt ?

·1 min de lecture
un homme signant un contrat
un homme signant un contrat

Avec la crise sanitaire, les incertitudes économiques mais aussi les exigences accrues des banques, obtenir un prêt immobilier s’est compliqué ces derniers mois pour les ménages au profil financier moins solide, ayant peu d’apport ou des revenus insuffisants pour respecter la règle officielle des 35%. Ce pourcentage désigne le taux d’endettement maximum que les banques peuvent accepter. Schématiquement, il signifie qu’un ménage gagnant 3 000 euros nets mensuels ne peut assumer plus de 1 050 de mensualités, assurance emprunteur comprise.

Lire aussi : Les nouvelles règles pour emprunter

Un taux d’endettement dépassant 35% reste possible

Ceci dit, les pouvoirs publics laissent aux banques une marge de manœuvre. Celle-ci est loin d’être anecdotique. En effet, chaque trimestre, un cinquième des financements peuvent être accordés à des personnes affichant un taux d’endettement supérieur à 35% (ou empruntant sur plus de 25 ans). Cette tolérance, à connaître pour les emprunteurs en phase de négociation, doit servir essentiellement aux ménages achetant leur résidence principale. Et ce levier est effectivement activé par les banques.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Voici ce que votre banque devrait faire pour éviter le vol de chèque
- Forfait mobile : derniers jours pour profiter du 100 Go à 8,99 euros chez Coriolis
- BNP Paribas : ce que comprend la formule avec conseiller bancaire payant

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles