La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0800
    -0,0111 (-1,02 %)
     
  • Gold future

    1 877,60
    -53,20 (-2,76 %)
     
  • BTC-EUR

    21 641,19
    -519,14 (-2,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,38
    -1,48 (-0,28 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Covid-19 : est-il vraiment utile de tester les voyageurs venant de Chine ?

Images By Tang Ming Tung / Getty Images

La mesure fait débat en Europe. Face à la flambée épidémique en Chine - qui a mis un terme à sa politique de “zéro Covid” début décembre pour tenter de relancer sa croissance économique -, plusieurs États européens ont choisi d’imposer un test aux voyageurs venant du pays où la version originelle du virus de la Covid-19 a laissé ses premières traces. En France, des tests aléatoires seront effectués à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle à partir du jeudi 5 janvier. Mais l’Union européenne (UE) doit encore accorder ses violons pour harmoniser la stratégie de dépistage.

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a considéré, jeudi 29 décembre, qu'une telle mesure est “injustifiée”, d’autant que les pays de l’UE “ont des niveaux d'immunisation et de vaccination relativement élevés”. Mais l’Italie, traumatisée par les ravages causés par la Covid-19, notamment en Lombardie en 2020, semble plus inquiète du relâchement chinois. Finalement, une “écrasante majorité” des pays européens se sont prononcés, ce mardi 3 janvier, en faveur du dépistage systématique des voyageurs en provenance de Chine, a annoncé un porte-parole de la Commission européenne. La mesure doit encore être discutée mercredi 4 janvier, lors d'une réunion destinée à élaborer une réponse coordonnée de l'UE à l'explosion des contaminations en Chine.

Reste à savoir pourquoi on teste. “Si c’est pour maîtriser l’introduction de nouveaux variants en Europe, on sait très bien que ça ne marchera pas”, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le risque de coupures de courant cet hiver "semble s'écarter", estime Olivier Véran
Pénuries: le gouvernement interdit la vente de paracétamol en ligne
Covid-19 : un rapport confidentiel accable le ministère de la Santé
Pékin juge "inacceptable" l'imposition de tests Covid aux voyageurs en provenance de Chine
Réforme des retraites : le "projet est équilibré", selon la CPME