Publicité
Marchés français ouverture 3 h 21 min
  • Dow Jones

    38 778,10
    +188,94 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    17 857,02
    +168,14 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    38 504,11
    +401,67 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0724
    -0,0012 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,35
    +5,23 (+0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 023,38
    -747,21 (-1,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 359,54
    -28,62 (-2,06 %)
     
  • S&P 500

    5 473,23
    +41,63 (+0,77 %)
     

Covid-19 : réintégration imminente des soignants non vaccinés

Nataliya Vaitkevich/Pexels

Suspendus à l’automne 2021 pour avoir refusé de se faire vacciner contre le Covid-19 malgré l'obligation, ces soignants vont pouvoir retourner travailler. Calendrier, rôle des chefs d'hôpitaux ou d'Ehpad, emploi sur lequel le soignant sera réaffecté... : une instruction ministérielle datée du 2 mai, dont l'AFP a eu connaissance mercredi, détaille les modalités de la réintégration des soignants non-vaccinés, sujet hautement inflammable. Selon le texte communiqué par le ministère de la Santé, les soignants suspendus seront considérés comme réintégrés "le lendemain" de la parution du décret, prévue le 14 mai, ordonnant la levée de l'obligation vaccinale contre le Covid.

En effet, le ministre de la Santé François Braun a annoncé, dimanche 30 avril, dans une interview au Pays Briard que les soignants non vaccinés seraient autorisés à retrouver leur poste, à partir de la mi-mai. "L’instruction est prête. Je vais la signer en tout début de semaine prochaine. Le décret de mise en application sera pour mi-mai", avait-il dévoilé. En actant cette décision, le ministre de la Santé s'est rangé derrière l'avis de la Haute Autorité de santé (HAS). L'instance avait recommandé la levée de l'obligation vaccinale chez les soignants, il y a quelques semaines, en raison d'un contexte épidémique favorable.

Les chefs d'établissements publics (hôpitaux, Ehpad, etc.) devront "au plus tôt, et si possible dans un délai de deux semaines, contacter chaque professionnel suspendu pour lui signifier la fin de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce dont l'Ukraine a le plus besoin, ce sont des munitions
Elisabeth Borne a présenté un nouveau baromètre des politiques prioritaires du gouvernement
Influenceurs : des pratiques commerciales trompeuses dans 60% des contrôles de la DGCCRF
Pourquoi la déclaration des biens immobiliers tombe très mal, le dérapage des cités de la gastronomie… Le flash éco du jour
Réforme des retraites : une nouvelle journée de mobilisation organisée par l'intersyndicale