La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,64 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0099 (-0,81 %)
     
  • Gold future

    1 733,00
    -42,40 (-2,39 %)
     
  • BTC-EUR

    39 934,86
    +1 272,93 (+3,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    912,88
    -20,25 (-2,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,66
    -1,87 (-2,94 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,92 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3921
    -0,0091 (-0,65 %)
     

Covid-19 : les masques « made in France » boudés par certaines collectivités

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
La France produit aujourd'hui des millions de masques (illustration).
La France produit aujourd'hui des millions de masques (illustration).

Durant les premiers mois de l'épidémie de Covid-19 en France, la pénurie de masques a provoqué de vives critiques à l'égard du gouvernement. Des villes se sont alors mobilisées pour organiser leur propre production, puis l'État s'est mis en ordre de bataille pour favoriser la production en France et assurer l'autonomie sanitaire. Pourtant, selon France Info, qui s'appuie sur le Bulletin officiel des annonces de marchés publics (BOAMP), plusieurs collectivités achètent encore leurs masques à l'étranger.

Du 1er septembre au 31 décembre, 35 appels d'offres ont été publiés, souvent divisés en lots, qui ont été remportés par 64 entreprises. Parmi celles-ci, on trouve quelques entreprises étrangères. Par exemple, la métropole Nice Côte d'Azur a commandé des masques chirurgicaux à une entreprise polonaise et le conseil départemental des Yvelines s'est tourné vers le Portugal pour un lot de masques lavables. Mais, parmi les entreprises françaises, nombre d'entre elles s'approvisionnent en fait à l'étranger. Cela concernerait jusqu'à un tiers des appels d'offres. NM Medical, qui va fournir le Sénat, le conseil général du Var ou encore la ville de Lens, va ainsi chercher ses masques en Chine, mais souligne que les produits sont « fabriqués sous nos méthodes, nos brevets, nos concepts ». Même constat pour ITS Digit, qui fournira des masques jetables chinois au Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT).

Une obligation légale

Pourquoi ce choix de la par [...] Lire la suite