La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,64 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0099 (-0,81 %)
     
  • Gold future

    1 733,00
    -42,40 (-2,39 %)
     
  • BTC-EUR

    39 275,43
    +980,71 (+2,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    912,88
    -20,25 (-2,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,66
    -1,87 (-2,94 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,92 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3921
    -0,0091 (-0,65 %)
     

Covid-19 : non, les grandes entreprises ne sont pas les seules aidées

Source AFP
·1 min de lecture
De mars à septembre 2020, 80 % des entreprises aidées par l'État étaient des petites et moyennes entreprises.
De mars à septembre 2020, 80 % des entreprises aidées par l'État étaient des petites et moyennes entreprises.

Pour limiter les conséquences économiques liées à l'épidémie de coronavirus, au confinement, au couvre-feu et aux autres mesures de restriction ? comme la fermeture des restaurants et des magasins ?, l'État a mis en place des aides dès le mois de mars 2020. Au cours de la première phase de cette crise, à la fois sanitaire et économique, les petites et moyennes entreprises ont été les principales structures à bénéficier de ces mesures de soutien. Ainsi, entre mars et septembre 2020, « les entreprises de moins de 250 salariés représentent plus de 80 % des entreprises aidées. Et aussi plus de 80 % du montant total des aides, pour tous les dispositifs, y compris le prêt garanti par l'État », a expliqué Benoît C?uré, président du Comité de suivi et d'évaluation des mesures d'urgence, lors d'une conférence de presse en ligne mardi 2 février.

« Ça tord d'emblée le cou à une idée que l'on voit parfois, qui est que les aides bénéficient principalement aux grandes entreprises. Ce n'est pas vrai », a-t-il souligné. Ainsi, les très petites entreprises (TPE) représentent 50 % du montant des contributions sociales reportées et un peu moins de 32 % du volume des prêts garantis par l'État, détaille un rapport de France Stratégie et de l'Inspection générale des finances. Pour aider les entreprises à traverser la crise sanitaire, le gouvernement a mis en place quatre mesures principales : prêts garantis par l'État (PGE), reports de charges, chômage partiel et fonds de solida [...] Lire la suite