La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 222,70
    -159,43 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    13 304,12
    -125,86 (-0,94 %)
     
  • Nikkei 225

    27 824,83
    -259,67 (-0,92 %)
     
  • EUR/USD

    1,2160
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    28 194,09
    +166,52 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    35 370,75
    -4 348,93 (-10,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 189,68
    -8,23 (-0,69 %)
     
  • S&P 500

    4 151,26
    -22,59 (-0,54 %)
     

Covid-19 : "Les contaminations, en forme de haut plateau, vont commencer à diminuer"

·1 min de lecture

L'épidémie de Covid-19 se stabilise en France. Si Santé Publique France n'observe pas de diminution de l'incidence, les contaminations "vont commencer à diminuer".

Face à une épidémie de Covid-19 qui a déjà fait 100.000 morts, la (relativement) bonne nouvelle vient d'être confirmée : les indicateurs nationaux se stabilisent, à un niveau certes élevé, et l'épidémie décroît dans les 16 départements soumis en premier à des restrictions renforcées. "Globalement, on ne voit pas de diminution de l'incidence mais cela nous rend optimistes sur le fait que les contaminations, en forme de haut plateau, vont commencer à diminuer", commente-t-on à Santé publique France (SPF), où l'on attend une confirmation de cette tendance dans la semaine.

Du côté des établissements de soin, le pic n'est pas atteint ; la tension reste importante, avec près de 30.500 patients hospitalisés, dont environ 5.900 en services de soins critiques (qui rassemblent réanimation, soins intensifs et surveillance continus). C'est loin du pic de la première vague en avril 2020 (environ 7.000). Entre jeudi et vendredi, il y a eu plus de 463 nouvelles entrées en 24 heures.

Les épidémiologistes de Santé publique France invitent à faire "encore des efforts" 

Du côté des décès, 309 personnes sont mortes entre jeudi et vendredi pour un total de 100.433 depuis le début de l'épidémie. La France a franchi jeudi la barre des 100.000 décès, rejoignant ainsi la Grande-Bretagne (127.000 morts) et l'Italie (115.000 morts).

Lire aussi - Covid-19 : pourquoi le retour des beaux jours ne suffira pas à stopper l'épidémie

L'avenir, lui, reste incertain. "La troisième vague est loin d'être terminée (...)

Lire la suite sur LeJDD

Ce contenu peut également vous intéresser :