La bourse ferme dans 4 h 14 min
  • CAC 40

    5 595,12
    +28,33 (+0,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 525,22
    +14,28 (+0,41 %)
     
  • Dow Jones

    29 872,47
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1923
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    1 809,90
    -1,30 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    14 148,40
    -264,16 (-1,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    329,77
    -40,74 (-11,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,48
    -0,23 (-0,50 %)
     
  • DAX

    13 324,54
    +37,97 (+0,29 %)
     
  • FTSE 100

    6 339,81
    -23,12 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3322
    -0,0034 (-0,25 %)
     

Covid-19: un arrêté préfectoral interdit le porte-à-porte pour Halloween en Haute-Marne

Stéphane Baujard et Adrien Porte avec Clarisse Martin
·2 min de lecture
Les ventes de bonbons rebondissent à Halloween - Ole Spata / DPA / AFP
Les ventes de bonbons rebondissent à Halloween - Ole Spata / DPA / AFP

Ce 31 octobre, les enfants de Haute-Marne ne pourront pas aller toquer chez leurs voisins pour réclamer des friandises à l'occasion d'Halloween. Le préfet du département, Joseph Zimet, a pris cette mesure face à la menace de la propagation du Covid-19 et ce même si la Haute-Marne n'est pour l'heure pas concernée par un couvre-feu.

"J'ai estimé que le porte-à-porte des enfants, qui sont faiblement symptomatiques, était un risque. Un risque de contamination du reste de la population", fait valoir auprès de BFMTV Joseph Zimet, préfet de Haute-Marne et ancien directeur de la communication de l'Élysée, poste qu'il occupait jusqu'à cet été.

Passible d'une amende de 135 euros

La mesure inquiète les spécialistes des déguisements, mais est plutôt bien accueillie dans la population.

"Si on ne peut plus rien vendre, pour nous il n'y a plus de chiffre d'affaires", déplore Jean-Claude Dubois, le responsable d'un magasin vendant notamment des articles ayant trait à Halloween.

"Les enfants, quand on leur explique, ils comprennent. En espérant que l'année prochaine on puisse faire Halloween tous ensemble", relativise un habitant. "On se déguisera à la maison et on ira quand même dans la rue, mais on n'ira pas chercher les bonbons", prévoit un autre.

L'arrêté préfectoral entre en vigueur ce samedi, pour une semaine. Les contrevenants seront passibles d'une amende de 135 euros.

Le porte-à-porte aussi déconseillé aux États-Unis

Aux États-Unis, où la tradition est nettement plus suivie, pas d'interdiction, mais les autorités sanitaires ont recommandé aux parents de ne pas laisser leurs enfants de défiler dans le voisinage pour récolter des bonbons.

"De nombreuses activités traditionnelles d'Halloween peuvent présenter un grand risque de propagation des virus", soulignaient les Centres de prévention et lutte contre les maladies (CDC) fin septembre.

Article original publié sur BFMTV.com