La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 730,74
    +53,72 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    15 239,65
    +149,45 (+0,99 %)
     
  • Nikkei 225

    28 600,41
    -204,44 (-0,71 %)
     
  • EUR/USD

    1,1614
    -0,0031 (-0,27 %)
     
  • HANG SENG

    26 132,03
    +5,10 (+0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    54 257,14
    +1 718,68 (+3,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 507,62
    +1 264,94 (+521,24 %)
     
  • S&P 500

    4 566,72
    +21,82 (+0,48 %)
     

Le couperet est tombé en France pour les employés de la santé non vaccinés

·1 min de lecture

La France a annoncé la suspension de 3 000 personnels de santé après l'entrée en vigueur mercredi de l'obligation vaccinale pour tous les employés des hôpitaux, maisons de retraite, les ambulanciers ou aides à domicile. Des chiffres qui pourraient toutefois être sous-estimés.

Cette secrétaire médicale d'un hôpital parisien a reçu sa lettre de mise à pied. Elle est en larmes : "Je suis suspendue. A partir d'aujourd'hui, je n'ai plus aucun droit, juste la sécurité sociale, c'est tout. S'il m'arrive quelque chose. Je ne suis plus reconnue dans mes fonctions."

A partir d'aujourd'hui, je n'ai plus aucun droit.

Une secrétaire médicale suspendue

Dans cet hôpital de Montpellier, où des employés réfractaires au vaccin ont également été suspendus, les services sont contraints de s'adapter : "On a essayé de fermer les secteurs, de récupérer du personnel ailleurs, demandé aux salariés en poste s'ils sont d'accord", souligne une salariée.

Le CHU de Guadeloupe dans l'incapacité d'appliquer la loi

3 000 personnes suspendues sur un total de 2,7 millions de professionnels. La perte de personnel reste limitée pour le secteur de la santé, sauf quelques cas isolés. Ainsi en Guadeloupe, le directeur du CHU s'est retrouvé dans l’impossibilité d'appliquer la loi, 70% des agents n'étant pas vaccinés.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles