La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 568,82
    +87,23 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 109,10
    +50,05 (+1,23 %)
     
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,20 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 802,10
    -3,30 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    29 392,68
    +585,18 (+2,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    786,33
    -7,40 (-0,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,17
    +0,26 (+0,36 %)
     
  • DAX

    15 669,29
    +154,75 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 027,58
    +59,28 (+0,85 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,00
    +159,80 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    27 321,98
    -401,86 (-1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3754
    -0,0013 (-0,10 %)
     

La Corse redoute une marée noire

·2 min de lecture

Une pollution aux hydrocarbures se rapproche des côtes de la Corse.

Une pollution maritime aux hydrocarbures lourds, vraisemblablement liée au dégazage d'un navire, se rapproche samedi de l'est de la Corse (sud de la France), où d'importants moyens ont été déployés dans le cadre du plan pour la protection du littoral, selon les autorités. "Nous craignons qu'une partie de cette pollution touche les côtes corses aujourd'hui (samedi)", a indiqué à l'AFP la capitaine de frégate Christine Ribbe, porte-parole de la préfecture maritime.

La marine nationale a envoyé deux bâtiments de soutien et d'assistance affrété (BSAA), "avec des matériels spécifiques antipollution et du personnel spécialisé de la cellule antipollution de la base navale de Toulon. Des moyens stationnés en Corse sont aussi déployés.

Voir aussi : Marée noire en Israël : le drame écologique en images

Cette pollution contenant des hydrocarbures lourds se répartissait tôt samedi en deux nappes sur une longueur d'environ 19 milles nautiques (environ 35 kilomètres) dans la mer Méditerranée. Elle se situe au large du secteur Aleria-Solenzara, une zone orientale de l'île, qui compte de nombreuses plages de sable.

"Une surveillance par hélicoptère et par avion samedi en milieu de matinée a permis de localiser plusieurs nappes éparses, dont certaines sont très proches des côtes, l'une d'entre elles à quelques centaines de mètres", a précisé Mme Ribbe en soulignant que les survols de reconnaissance se poursuivent.

Le préfet de Haute-Corse François Ravier a interdit l'accès aux plages des communes d'Aleria jusqu'à Ventiseri: "Il est aussi recommandé aux habitants de ne pas se rendre sur les plages proches de ces zones. Le périmètre de l'arrêté sera revu en fonction des informations sur la dérive des nappes", a indiqué la préfecture dans(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles