La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 301,18
    +1 018,97 (+2,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3706
    -0,0029 (-0,21 %)
     

Coronavirus/USA: Biden promet un vaccin par adulte d'ici fin mai

par Nandita Bose et Michael Erman
·3 min de lecture
CORONAVIRUS/USA: BIDEN PROMET UN VACCIN PAR ADULTE D'ICI FIN MAI

par Nandita Bose et Michael Erman

WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis disposeront d'ici fin mai d'un nombre de vaccins contre le coronavirus suffisant pour l'ensemble de la population adulte, a promis mardi le président américain Joe Biden, après que le laboratoire Merck a accepté de contribuer à la production du vaccin de son rival Johnson & Johnson.

Selon le département américain de la Santé, la collaboration entre les deux groupes pharmaceutiques et d'autres mesures prises par le gouvernement fédéral pour aider J&J vont permettre à celui-ci d'accélérer sous un mois la livraison des 100 millions de doses de vaccin promises.

"L'une des choses que j'ai remarquées quand je suis entré en fonction est que Johnson & Johnson était en retard dans la fabrication et la production", a déclaré Joe Biden. "Cela n'arrivait tout simplement pas assez rapidement. Donc mon équipe a travaillé dur pour accélérer ces efforts", a-t-il ajouté.

Le président américain a indiqué que son administration a invoqué le "Defense Production Act" pour équiper deux usines de Merck afin de les adapter à la production du vaccin de J&J.

Il a aussi fait savoir que les usines produisant déjà des doses du vaccin de J&J allaient accroître leur production, en fonctionnant 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Ces mesures vont permettre de doubler la capacité de production de J&J et d'accélérer la procédure de mise en flacon des doses du vaccin, d'après le département de la Santé.

Dans un communiqué, J&J a dit s'attendre à ce que "cet accord de fabrication augmente notre capacité de production afin que nous puissions fournir (des doses) au-delà de nos engagements actuels".

RETOUR À LA NORMALE ESPÉRÉ D'ICI UN AN

Joe Biden a déclaré qu'il espérait que les Etats-Unis retrouveraient une vie normale dans un an, voire plus tôt. Il a ajouté que cela dépendait de l'attitude de la population, qui devait "continuer de se montrer intelligente en comprenant que nous pouvons toujours connaître des pertes significatives".

Une augmentation du nombre de vaccins disponibles de J&J permettrait d'accélérer considérablement les vaccinations, alors qu'une dose par personne suffit. Les deux autres vaccins autorisés par le régulateur fédéral des médicaments, celui de Pfizer-BioNTech et celui de Moderna, nécessitent l'injection de deux doses à plusieurs semaines d'intervalle.

Le contrat signé par J&J avec Washington prévoyait la livraison de 12 millions de doses avant la fin février, mais seules 4 millions de doses étaient prêtes pour envoi quand le vaccin a été autorisé aux Etats-Unis samedi.

Le laboratoire américain s'attend à être en mesure de livrer 16 millions de doses supplémentaires d'ici la fin mars, un nombre encore en deçà de ce qui était prévu, et ne fournira aucun vaccin la semaine prochaine. J&J a toutefois assuré qu'il fournirait comme prévu 100 millions de doses au total d'ici la fin du premier semestre - la date butoir fixée par le contrat.

Merck a stoppé en janvier le développement de ses propres candidats vaccins contre le COVID-19. L'entreprise a fait savoir le mois dernier qu'elle travaillait à un accord destiné à rendre ses capacités de production disponibles pour d'autres laboratoires.

S'exprimant dans un discours télévisé depuis la Maison blanche, Joe Biden a par ailleurs ordonné aux Etats du pays de prioriser la vaccination des enseignants afin que les écoliers puissent reprendre le chemin de l'école rapidement et en toute sécurité. Il a appelé à ce que tous les enseignants reçoivent au moins une dose de vaccin d'ici la fin du mois.

(Nandita Bose, Steve Holland, Andrea Shalal et Susan Heavey à Washington, Manas Mishra à Bengaluru, Michael Erman à New York; version française Jean Terzian)