La bourse est fermée

Coronavirus : quelles options pour les parents après l'annonce des écoles fermées ?

Coronavirus : quelles options pour les parents après l'annonce des écoles fermées ?

Pour tenter d’enrayer la pandémie du coronavirus, Emmanuel Macron a annoncé jeudi soir la fermeture de tous les établissements scolaires “jusqu’à nouvel ordre” dès lundi. Un casse-tête pour des millions de Français contraints de trouver une solution pour faire garder leurs enfants.  

Emmanuel Macron a tranché dans le vif. En raison de la pandémie du Covid-19 qui sévit actuellement dans le monde entier, le président de la République a annoncé jeudi soir la fermeture des crèches, écoles, collèges, lycées et universités à partir de lundi “jusqu’à nouvel ordre” pour “réduire la propagation” du coronavirus, la "plus grave crise sanitaire" que la France ait traversé depuis un siècle selon Emmanuel Macron. De la maternelle au lycée, 12 millions d’enfants et adolescents sont impactés par cette décision. Sans compter les parents qui doivent trouver une solution dans les plus brefs délais.

Un arrêt de travail exceptionnel

À situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle. Si vous devez garder votre enfant de moins de 16 ans, vous pourrez normalement bénéficier d'un arrêt de travail indemnisé. “Un seul parent (ou détenteur de l’autorité parentale) peut se voir délivrer un arrêt de travail. À cet égard, le salarié doit fournir à son employeur une attestation sur l’honneur certifiant qu’il est le seul à demander un arrêt de travail dans ce cadre”, précise le site de l’assurance maladie. C'est à l'employeur de déclarer cet arrêt sur un site spécialement créé.

À LIRE AUSSI >> Coronavirus et municipales : les mesures de protection sont-elles utiles ?

Un décret récent autorise la Sécurité sociale à établir elle-même des arrêts de travail pour les parents concernés pour “toute la durée de la fermeture de l’établissement”. L’indemnisation par l’assurance maladie sera effective dès le premier jour d’arrêt. Dans ce cas précis, le délai de carence (trois jours dans le privé, un jour dans le public) ne s’applique pas.

"Un service de garde sera mis en place région par région"

Il est important de noter que cette mesure exceptionnelle s’applique uniquement lorsque le travail à domicile est impossible à mettre en place. Selon une étude CSA pour Malakoff Humanis publiée le mercredi 12 mars, le travail à domicile se généralise de plus en plus. Plus d'un tiers des salariés du privé (34%) ont ainsi télétravaillé pendant les grèves contre la réforme des retraites de décembre 2019.

À LIRE AUSSI >> Coronavirus : quelles conséquences pour les Français après l'annonce de Donald Trump ?

Emmanuel Macron a annoncé qu’"un service de garde sera mis en place région par région" pour que les personnels "indispensables à la gestion de la crise sanitaire" puissent "faire garder leurs enfants et continuer d'aller au travail", a-t-il ajouté. Une mesure indispensable pour les parents qui travaillent dans des domaines essentiels à la survie de la population et du pays. 

Les grands-parents, pas la meilleure option

C’est souvent la solution plébiscitée par des millions de parents mis devant le fait accompli. Dans cette situation de pandémie, faire appel aux grands-parents pour garder leurs petits-enfants n’est pourtant pas la solution idéale. Elle est même à proscrire s’ils ont plus de 70 ans et/ou qu’ils présentent des pathologies les rendant plus vulnérables face au coronavirus. Preuve de la gravité de la situation, Emmanuel Macron a demandé "à toutes les personnes âgées de plus de 70 ans, aux personnes atteintes de maladies chroniques ou respiratoires et en situation de handicap de rester autant que possible à leur domicile”.

TOUT SAVOIR SUR LE CORONAVIRUS
>> 
Comment attrape-t-on le Covid-19 ?
>> 
Pour qui le Covid-19 est-il dangereux ?
>> 
Quels sont les symptômes du Covid-19 ?
>> 
Pourquoi la création d'un vaccin prend autant de temps ?
>> 
Pourquoi parle-t-on de "cluster" ?
>> 
Comment parler du Covid-19 à ses enfants ?

Ce contenu peut également vous intéresser :