La bourse est fermée

Le coronavirus pourrait avoir circulé de manière inoffensive chez les humains avant la pandémie

Le coronavirus pourrait avoir circulé de manière inoffensive chez les humains avant la pandémie

"Il est possible qu'un géniteur du SRAS-CoV-2 ait été transmis à l'homme, acquérant de nouvelles caractéristiques génomiques par adaptation lors d'une transmission interhumaine non détectée. Une fois acquises, ces adaptations permettraient à la pandémie de décoller et de produire un groupe de cas suffisamment important (clusters)", a écrit l'équipe de chercheurs internationaux dans l'étude.

Voici les deux hypothèses émises par les chercheurs :

L'adaptation s'est produite chez un animal hôte (chauve-souris, pangolins ou autres) avant que le virus ne soit transmis à l'homme. Des échantillons de coronavirus chez les chauves-souris et les pangolins ont montré des génomes similaires à celui du Covid-19 mais aucun ne correspond parfaitement. Toutefois, la diversité des coronavirus présents chez les chauves-souris et autres espèce n'est pas entièrement connue de l'homme. "Le nouveau coronavirus est passé des animaux aux humains avant de devenir capable de provoquer une maladie humaine", explique le directeur du National Institute of Health, Francis Collins, sur le blog du NIH. Et d'ajouter : "puis, à la suite de changements évolutifs progressifs sur des années ou peut-être des décennies, le virus a finalement acquis la capacité de se propager d'homme à homme et de provoquer des maladies graves, souvent mortelles".

Dans un long entretien accordé à France Culture, Didier Sicard, spécialiste des maladies infectieuses et professeur émérite à Sorbonne Université, a notamment souligné l'importance d'effectuer davantage de recherches sur le terrain sur les chauves-souris : "elles sont elles-mêmes porteuses d'une trentaine de coronavirus ! Il faut que l'on mène des travaux sur ces animaux. Evidemment, ce n'est pas très facile : aller dans des grottes, bien protégé, prendre des vipères, des pangolins, des fourmis, regarder les virus qu'ils hébergent, ce sont des travaux ingrats et souvent méprisés par les laboratoires. Les chercheurs disent : 'nous préférons travailler dans le laboratoire

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi Singapour inspire la France pour envisager une application susceptible de limiter la contagion
La pandémie de Covid-19 entraîne un risque de 'pénurie alimentaire' au niveau mondial
L'entreprise spatiale de Richard Branson va produire des appareils de ventilation artificielle pour les hôpitaux
Jeff Bezos s'est enrichi avec la pandémie contrairement aux autres ultra-riches
Le marché automobile français s'effondre en mars et pourrait chuter de 20% sur l'année