La bourse ferme dans 6 min
  • CAC 40

    7 208,32
    +65,32 (+0,91 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 305,60
    +33,41 (+0,78 %)
     
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1409
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • Gold future

    1 818,00
    +1,50 (+0,08 %)
     
  • BTC-EUR

    37 128,40
    -1 143,62 (-2,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 015,60
    -10,13 (-0,99 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,03
    +0,21 (+0,25 %)
     
  • DAX

    15 943,49
    +60,25 (+0,38 %)
     
  • FTSE 100

    7 611,10
    +68,15 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    28 333,52
    +209,24 (+0,74 %)
     
  • HANG SENG

    24 218,03
    -165,29 (-0,68 %)
     
  • GBP/USD

    1,3653
    -0,0026 (-0,19 %)
     

Copa Libertadores: la simulation grotesque de Deyverson en finale

·2 min de lecture
Samedi 27 novembre, en finale de la Copa Libertadores, l'attaquant brésilien Deyverson a remporté le trophée le plus prestigieux du football de clubs en Amérique du Sud. Une partie au cours de laquelle il s'est illustré pour un but et une simulation grotesque. (Photo: Mariana Greif / Reuters)
Samedi 27 novembre, en finale de la Copa Libertadores, l'attaquant brésilien Deyverson a remporté le trophée le plus prestigieux du football de clubs en Amérique du Sud. Une partie au cours de laquelle il s'est illustré pour un but et une simulation grotesque. (Photo: Mariana Greif / Reuters)

FOOTBALL - Au vu du résultat final, difficile de lui en tenir rigueur. Samedi 27 novembre, d’un but opportuniste, l’attaquant brésilien de Palmeiras a offert à son club le titre en Copa Libertadores, l’équivalent sud-américain de la Ligue des champions. Un premier coup d’éclat, quelques secondes avant de se signaler à nouveau, pour un geste assez grotesque cette fois...

Car à quelques secondes de la fin de la partie qui opposait Palmeiras à un autre club brésilien, Flamengo, Deyverson s’est illustré dans une séquence pour le moins comique. Invité à se replacer par l’arbitre du match qui se déroulait à l’Estadio Centenario de Montevideo, en Uruguay, le footballeur s’est effectivement jeté au sol en se tordant de douleur.

Une simulation pas franchement bien inspirée puisqu’il avait simplement reçu une petite tape d’encouragement... De la part de l’arbitre argentin Néstor Pitana. Preuve du ridicule de la situation, même les commentateurs de L’Équipe, chaîne qui retransmettait la rencontre en France, n’ont pu retenir un éclat de rire devant le ralenti de la scène.

Mais comme on l’écrivait en préambule, cette séquence amusante était de toute façon loin d’être essentielle. Quelques minutes auparavant, alors que les deux clubs brésiliens venaient de partir en prolongation, incapables de se départager à (1-1), Deyverson était parvenu à chiper un ballon anodin dans les pieds de la défense adverse pour donner l’avantage à son équipe.

Une avance d’un but conservée jusqu’au coup de sifflet final par Palmeiras. Et grâce à sa victoire, le club brésilien est devenu le premier à conserver le trophée suprême en Amérique du Sud depuis 20 ans. Il s’agit au total de son troisième sacre à ce niveau de compétition.

À voir également sur le HuffPost: Durant OM-Lens, la communion des supporters en hommage à Clément

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles