La bourse ferme dans 1 h 26 min
  • CAC 40

    5 606,43
    +39,64 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 530,35
    +19,41 (+0,55 %)
     
  • Dow Jones

    29 947,40
    +74,93 (+0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,1947
    +0,0034 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    1 783,70
    -27,50 (-1,52 %)
     
  • BTC-EUR

    14 051,20
    -166,35 (-1,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    328,47
    -9,03 (-2,67 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,19
    -0,52 (-1,14 %)
     
  • DAX

    13 342,39
    +55,82 (+0,42 %)
     
  • FTSE 100

    6 361,86
    -1,07 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    12 187,24
    +92,84 (+0,77 %)
     
  • S&P 500

    3 641,22
    +11,57 (+0,32 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3343
    -0,0014 (-0,10 %)
     

Confinement : en Bretagne, la survie des petits commerces en jeu

De notre correspondant à Rennes, Pierre-Henri Allain
·1 min de lecture
Le centre-ville de Cléden-Cap-Sizun.
Le centre-ville de Cléden-Cap-Sizun.

Après les grandes métropoles, les communes rurales veulent faire entendre leur voix pour défendre leurs villages face aux mesures de confinement décrétées par le gouvernement. Et l'inquiétude et l'incompréhension restent très fortes dans les campagnes après les annonces du Premier ministre interdisant dimanche soir à la grande distribution le commerce de produits « non essentiels ». « On nous met sur un piédestal quand il s'agit de fuir les villes et après on nous oublie », se désole Nadine Kersaudy, maire de Cléden-Cap-Sizun, une commune d'à peine 1 000 habitants, et présidente de l'Association des maires ruraux du Finistère.

À l'instar des maires ruraux de France qui réclament « une concertation effective avec tous les protagonistes, dont les élus locaux, avant la mi-novembre » pour débattre des futures décisions de l'État et de possibles assouplissements, l'édile souligne à la fois l'importance des petits commerces et leur extrême fragilité en milieu rural. « Nous sommes des territoires où les quelques commerces qui subsistent font partie intégrante de la vie locale. Où le bistrot, le salon de coiffure représentent un lien social primordial, insiste-t-elle. Or le premier confinement a déjà été un coup très dur et ce qui se passe en ce moment est dramatique. »

Lire aussi Comment le gouvernement a raté le reconfinement des petits commerces

« Après tous les efforts que l'on a faits pour revitaliser les bourgs, un retour en arrière serait catastrophique », ren [...] Lire la suite