La bourse ferme dans 3 h 25 min
  • CAC 40

    6 626,57
    +73,84 (+1,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 131,69
    +34,18 (+0,83 %)
     
  • Dow Jones

    33 919,84
    -50,63 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,1730
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • Gold future

    1 773,30
    -4,90 (-0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    35 797,57
    -1 371,38 (-3,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 044,94
    -18,90 (-1,78 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,54
    +1,05 (+1,49 %)
     
  • DAX

    15 435,33
    +86,80 (+0,57 %)
     
  • FTSE 100

    7 069,66
    +88,68 (+1,27 %)
     
  • Nasdaq

    14 746,40
    +32,49 (+0,22 %)
     
  • S&P 500

    4 354,19
    -3,54 (-0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • GBP/USD

    1,3637
    -0,0027 (-0,20 %)
     

Commerzbank: Perte au T2 due à la restructuration et à une dépréciation

·1 min de lecture
COMMERZBANK: PERTE AU T2 DUE À LA RESTRUCTURATION ET À UNE DÉPRÉCIATION

FRANCFORT (Reuters) - Commerzbank a annoncé mercredi une perte au titre du deuxième trimestre, alors que la banque allemande, en pleine restructuration, a enregistré une dépréciation exceptionnelle pour mettre fin à un projet d'externalisation de ses activités de règlement de titres.

L'action cédait 4,6% en début de séance à Francfort et accusait la plus forte baisse de l'indice paneuropéen Stoxx 600. L'établissement a enregistré une perte nette de 527 millions d'euros au deuxième trimestre, contre un bénéfice de 183 millions d'euros un an plus tôt. Les analystes s'attendaient à une perte nette de 504 millions d'euros.

La deuxième banque allemande tente d'aller de l'avant sous la direction de son nouveau président du directoire, Manfred Knof, qui a engagé un plan de restructuration de deux milliards d'euros impliquant la fermeture de centaines de succursales et la suppression de 10.000 emplois. "La mise en oeuvre de la stratégie est en bonne voie", a déclaré Manfred Knof à des analystes, ajoutant que la banque était prête à prendre des décisions difficiles "si nécessaire". La banque, toujours partiellement détenue par l'État après avoir été renflouée pendant la crise financière il y a plus de dix ans, devrait également afficher une perte pour l'ensemble de l'année, selon les analystes.

Commerzbank a annoncé en juin l'abandon du projet d'externalisation de ses activités de règlement de titres à HSBC et a comptabilisé, en conséquence, une dépréciation de 200 millions d'euros sur le trimestre.

(Reportage Tom Sims et Matthias Inverardi, version française Diana Mandiá, édité par Blandine Hénault)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles