La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 865,90
    -50,40 (-2,63 %)
     
  • BTC-EUR

    21 587,45
    -268,37 (-1,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Cinéma : le secteur a enregistré 152 millions d'entrées dans les salles françaises en 2022

Adobe Stock

Lueur d'espoir pour les salles obscures françaises: les cinémas ont récupéré les trois quarts de leur fréquentation d'avant le Covid, avec 152 millions d'entrées en 2022, selon les chiffres du CNC dévoilés lundi. L'année qui vient de s'écouler a été la première sans fermeture de salles pour cause sanitaire, contrairement à 2020 et 2021. Mais, précise le Centre national du cinéma et de l’image animée, 2022 reste "une année de transition toujours marquée par la pandémie", rappelant que les restrictions sanitaires à l'instar du pass vaccinal et l'interdiction de la vente de confiseries n'ont été levées qu'à la mi-mars.

Le résultat représente un fort rebond par rapport aux 95,5 millions d'entrées de 2021 (+59,2%), mais reste "en retrait de -26,9% par rapport à la période pré-Covid et à la moyenne historiquement élevée des exercices 2017 à 2019" (207,9 millions). Le CNC a également souligné que l'offre de films porteurs en 2022 n’était pas encore équivalente à celle des années pré-Covid.

"C’est un résultat très encourageant dans un contexte encore atypique. La France enregistre une des meilleures reprises au monde, avec une baisse plus limitée comparée, par exemple, aux Etats-Unis, à la Corée du Sud, à l’Allemagne, à l’Espagne ou l’Italie", a déclaré dans un communiqué Dominique Boutonnat, président du CNC, qui s'est dit confiant pour 2023.

En 2022, le top 5 des films reste l'apanage des blockbusters américains (Avatar, Top Gun, les Minions...), mais la part de marché des films français (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’action Atos s’envole en Bourse, portée par l’intérêt d'Airbus
Il transforme les fumées industrielles en énergie
Les retards répétés des trains agacent les Allemands
CAC 40 : la Bourse de Paris en hausse pour la première séance de 2023
Les "dupes", les produits stars de TikTok qui boostent les ventes