La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 877,11
    -176,83 (-0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,0799
    -0,0112 (-1,03 %)
     
  • Gold future

    1 878,50
    -52,30 (-2,71 %)
     
  • BTC-EUR

    21 655,59
    -555,68 (-2,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,56
    -1,30 (-0,24 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,27
    -2,61 (-3,44 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 003,90
    -196,92 (-1,61 %)
     
  • S&P 500

    4 133,02
    -46,74 (-1,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2053
    -0,0176 (-1,44 %)
     

En Chine, la pénurie de traitements contre le Covid pousse la population à se tourner vers le marché noir

BabelFX/Adobe Stock

Alors que la Chine se débat avec une nouvelle vague de Covid-19, de nombreux citoyens tentent désespérément de trouver du Paxlovid de Pfizer, un traitement qui permet de réduire le risque d'hospitalisation et de décès chez les patients à risque s'il est pris dès les premiers symptômes, et qui ferait l'objet de pénuries dans tout le pays, rapporte CNN, ce vendredi 13 janvier. La demande de ce traitement, autorisé depuis février 2022, a explosé dans le pays depuis le début de la dernière vague de Covid, en particulier parce qu'une importante part de la population âgée n'a pas été vaccinée contre le virus.

Jo Wang explique ainsi à nos confrères qu'elle a fait des pieds et des mains pour se procurer ce traitement destiné à son grand-père... à titre préventif, ce dernier n'ayant pas encore attrapé le Covid. Si elle a fini par obtenir les précieuses pilules anti-Covid-19 en utilisant une voie officiel, ils seraient nombreux à se tourner vers le marché noir où le traitement de Pfizer, comme le molupiravir de Merck, est vendu jusqu'à huit fois son prix sur le marché chinois - sans savoir s'il s'agit véritablement d'un produit importé illégalement, ou d'une contrefaçon. Sur les réseaux sociaux, les arnaques se sont multipliées.

La frustration engendrée par la pénurie s'est d'autant accentuée que le gouvernement a annoncé, la semaine dernière, qu'il n'était pas parvenu à trouver un accord avec Pfizer sur le prix de Paxlovid, jugé trop élevé. Ce médicament ne sera donc pas inclus, pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

PSG : Hidalgo ne veut pas vendre le Parc des Princes, réponse acerbe du club
Grève du 19 janvier : Fabien Roussel exhorte "un million" de Français "à déferler dans la rue"
Trottinettes électriques à Paris : Hidalgo propose un vote citoyen
Un avion s'écrase au Népal avec 72 personnes à bord
Comment un site de box de stockage est devenu le lieu d'une escroquerie à grande échelle ?