La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 692,88
    +572,60 (+1,78 %)
     
  • Nasdaq

    11 750,08
    +315,34 (+2,76 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0726
    +0,0041 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    20 116,20
    -55,07 (-0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    27 427,24
    -493,90 (-1,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    641,79
    -19,36 (-2,93 %)
     
  • S&P 500

    4 063,00
    +84,27 (+2,12 %)
     

La Chine ne veut plus de PC étrangers pour son administration

De nouvelles instructions demandent à l’administration chinoise de basculer d’ici deux ans sur des ordinateurs fabriqués par des sociétés locales. Des dizaines de millions de postes sont concernés.

L’administration chinoise entend passer un immense coup de balai dans son parc informatique d’ici les deux prochaines années. L’objectif de ce grand chambardement, comme le rapporte Bloomberg au début du mois de mai ? Écarter les ordinateurs étrangers au profit de solutions nationales, sur fond d’enjeux d’autonomie, de géopolitique et d’espionnage.

Le programme d’exclusion de matériel dont il est question est considérable : on parle du renouvellement dans un délai relativement court d’au moins 50 millions d’ordinateurs au sein des grandes administrations, mais aussi dans les échelons étatiques inférieurs, ainsi que dans certaines sociétés ayant des liens très étroits avec l’appareil d’état chinois.

Le constructeur américain Dell sera l’une des victimes de cette nouvelle orientation. // Source : PxHere
Le constructeur américain Dell sera l’une des victimes de cette nouvelle orientation. // Source : PxHere

En parallèle des grandes manœuvres du côté des PC, il est aussi question de se passer des systèmes d’exploitation occidentaux, à savoir Windows. Le système d’exploitation de Microsoft doit être écarté, au profit de solutions basées sur Linux, un OS libre. Le mouvement n’est pas récent : cela fait des années que des échos de ce type sortent de Chine pour écarter Windows.

De fait, ce sont les grands fabricants de PC américains qui vont accuser le coup. Les marques comme HP et Dell pourront toujours opérer en Chine,

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles