Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 313,52
    +487,21 (+0,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 383,32
    +52,42 (+3,94 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Ces chercheurs ont mis au point une «peau vivante»… pour robots !

Pixabay

Les fans de Terminator apprécieront peut-être. Des chercheurs ont fait une avancée majeure dans le domaine de la robotique. Elle consiste à humaniser un peu plus les robots. En effet, ils ont publié un article dans la revue Cell Reports Physical Science qui montre leurs avancées notables dans la confection d’une «véritable peau» pour «habiller» les robots, rapporte BFMTV, le 26 juin 2024. Rendre plus réalistes les robots permettra, d’après les scientifiques, une intégration plus facile au sein des foyers des familles.

La vidéo de présentation (voir le tweet ci-dessous) est à la fois glaçante et impressionnante. La peau peut se contracter grâce à des actionneurs, qui peuvent faire afficher aux robots des émotions. Pour le moment, il n’est pas question de production à grande échelle, mais c’est le témoin d’une avancée notable dans l’humanisation des robots. Par ailleurs, la peau créée en laboratoire peut se régénérer d’elle-même. Non, ce n’est pas de la science-fiction. Les responsables de l’étude décrivent leur procédé : «Contrairement à d'autres matériaux autocicatrisants, qui nécessitent de la chaleur ou de la pression pour déclencher une adhérence sur les surfaces endommagées, cet équivalent peut régénérer les défauts par prolifération cellulaire sans aucun déclencheur.»

Autre fait notable : la peau est malléable mais tient parfaitement aux structures en trois dimensions. Les scientifiques n’ont pas eu besoin de développer un mécanisme en particulier pour la fixer. En revanche, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Législatives 2024 : une campagne électorale plus médiatisée que jamais
Intelligence artificielle : êtes-vous prêt à l'utiliser au travail ?
Prix de l’Audace 2024 : Arte, Café Joyeux… découvrez ces «entreprises audacieuses»
La famille de Michael Schumacher prise pour cible par des maîtres-chanteurs
Législatives 2024 : les mesures d'urgence pour le pouvoir d'achat au cœur du débat sur TF1