Publicité
La bourse ferme dans 1 h 29 min
  • CAC 40

    8 100,60
    -40,86 (-0,50 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 034,55
    -12,44 (-0,25 %)
     
  • Dow Jones

    39 854,06
    -18,93 (-0,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    -0,0020 (-0,18 %)
     
  • Gold future

    2 414,70
    -11,20 (-0,46 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 199,50
    -930,68 (-1,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 503,95
    -22,47 (-1,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,57
    -1,09 (-1,39 %)
     
  • DAX

    18 712,63
    -14,13 (-0,08 %)
     
  • FTSE 100

    8 366,13
    -50,32 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    16 844,75
    +12,12 (+0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 321,41
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    38 617,10
    -329,83 (-0,85 %)
     
  • HANG SENG

    19 195,60
    -25,02 (-0,13 %)
     
  • GBP/USD

    1,2742
    +0,0030 (+0,24 %)
     

Sans chauffage mais avec une facture de 2 000 euros : le calvaire d'une locataire

Julian Hochgesang - Unsplash

C'est une épreuve difficile que traverse Mona Giné-Olivart, locataire chez MonLogement27, un bailleur social à Vernon, dans l'Eure. Cette mère de famille est confrontée à une facture de gaz exorbitante, en plus d'être privée de chauffage. Cette situation résulte de l'explosion de son radiateur, causée par un technicien mandaté par son bailleur. Malgré ses multiples relances auprès de l'organisme, la jeune femme est contrainte de vivre dans le froid, rapporte Le Démocrate Vernonnais le 3 mai.

Mona s'est installée avec son fils de six ans dans ce logement social il y a près d'un an. En décembre, elle reçoit une facture de gaz de 1 300 euros, alors que sa consommation est stable. Son fournisseur lui assure au téléphone que le problème ne vient pas de son compteur. Un technicien de MonLogement27 lui révèle plus tard que le thermostat de son logement est défectueux, que la chaudière doit être remplacée et que quatre des cinq radiateurs nécessitent un désembouage.

Malheureusement pour elle, l'un des radiateurs explose pendant l'intervention du technicien en mars, causant d'importants dégâts dans plusieurs pièces du logement. «En seulement deux minutes d'intervention, le désembouage a fait exploser le radiateur», explique Mona. Une flaque de liquide noir se répand dans son salon, endommageant rideaux et tapis, alors que quatre des cinq radiateurs de l'appartement sont hors service. Contrainte d'utiliser un petit radiateur électrique pour se chauffer, la locataire se retrouve également (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce château rouvre ses portes après avoir été rénové pour 2,8 millions d’euros
Résidence secondaire : la surtaxe d’habitation, une bombe à retardement pour les propriétaires
Crédit immobilier : les taux baissent encore… mais moins vite qu’espéré
Immobilier : quel est ce projet hors-norme qui va voir le jour à Toulouse ?
Immobilier : combien de mètres carrés pouvez-vous acheter dans votre ville en mai 2024 ?