Publicité
La bourse ferme dans 7 h 59 min
  • CAC 40

    7 640,61
    -67,41 (-0,87 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 915,39
    -20,11 (-0,41 %)
     
  • Dow Jones

    38 647,10
    -65,11 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0720
    -0,0022 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    2 325,90
    +7,90 (+0,34 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 454,23
    -710,86 (-1,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 425,82
    +7,94 (+0,56 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,17
    -0,45 (-0,57 %)
     
  • DAX

    18 220,25
    -45,43 (-0,25 %)
     
  • FTSE 100

    8 159,46
    -4,21 (-0,05 %)
     
  • Nasdaq

    17 667,56
    +59,12 (+0,34 %)
     
  • S&P 500

    5 433,74
    +12,71 (+0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 989,22
    -123,41 (-0,68 %)
     
  • GBP/USD

    1,2731
    -0,0030 (-0,24 %)
     

Chanel : la boutique des Champs-Elysées attaquée à la voiture bélier, les braqueurs en fuite

Chris Waits/Wikimedia Commons

Spectaculaire braquage en plein Paris à l'aube ce lundi 10 juin. La boutique Chanel située à deux pas des Champs-Elysées, avenue Montaigne à Paris, a été attaquée à la voiture-bélier par une équipe de braqueurs en fuite, a-t-on appris de source policière. Les faits se sont déroulés «vers 5h15, avenue Montaigne», selon la source policière, qui précise que «le préjudice reste à déterminer». «Les individus ont utilisé un premier véhicule pour pénétrer dans l'établissement en brisant la vitrine avant de prendre la fuite à bord d'un second véhicule en emportant des marchandises du commerce», a-t-on ajouté de même source.

Les malfaiteurs ont pris soin de mettre le feu à la voiture-bélier avant de s'enfuir mais «l'incendie a été maîtrisé par les pompiers», selon la source policière. Selon les premiers éléments, quatre personnes sont soupçonnées d'avoir participé aux faits, d'après une source proche du dossier. Sollicité par l'AFP, le parquet de Paris a indiqué que la Brigade de répression du banditisme (BRB) avait été saisie d’une enquête de flagrance ouverte des chefs de vol en bande organisée, destruction/dégradation par moyen dangereux en bande organisée, participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un crime, refus d’obtempérer aggravé.

«Les dégâts et le préjudice sont en cours d’évaluation», a précisé le ministère public. Le 18 mai, à cinq minutes à pied sur cette même avenue Montaigne, le joailler Harry Winston avait également été victime d'un braquage, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quand l'Assemblée nationale a-t-elle été dissoute pour la dernière fois ?
«Refaire de la France un paradis énergétique»: les propositions irréalistes du RN
Fonction publique : la réforme des rémunérations et des carrières bientôt abandonnée ?
Prévisions économiques : qu’est-ce que l’effet rouge à lèvres ?
Les législatives anticipées risquent-elles de faire trébucher les JO 2024 ?