La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    +0,0057 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    -23,10 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    14 169,27
    -196,15 (-1,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -4,23 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3314
    -0,0042 (-0,32 %)
     

Chômage partiel : plus de 200 millions d'euros escroqués

Vincent MIGNOT
·1 min de lecture

En avril dernier, au plus fort de la crise engendrée par le premier confinement, ce sont 5 millions de salariés qui ont profité de l’élargissement du chômage partiel, décidé par les pouvoirs publics pour soulager les entreprises. 5 millions de salariés, donc qui ont vu tout ou partie de leurs revenus pris en charge par l’Etat, à hauteur de 84% du salaire net (100% pour le Smic).

Cet effort de la puissance publique, qui se chiffre en dizaines de milliard d’euros, a donné des idées à nombre d’escrocs, qui ont réussi à détourner plus de 200 millions d’euros, selon un décompte publié par Le Parisien. Parmi eux, des patrons profiteurs, qui ont réclamé une indemnisation alors que leurs salariés étaient au travail, ou se sont inventés des salariés pour capter l’argent public. Mais les failles du dispositif ont aussi attiré des escrocs de plus haut vol.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Epargne : le PEA Jeunes est-il un fiasco ?
- PS5 : où et quand acheter la nouvelle Playstation ?
- Immobilier locatif : une mauvaise surprise de l'année blanche sur vos impôts ?