Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 331,38
    +1 005,09 (+1,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 442,44
    -25,67 (-1,75 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Ce château rouvre ses portes après avoir été rénové pour 2,8 millions d’euros

Espirat/Wikipedia

Un ouf de soulagement et une nouvelle étape dans la vie du château de Wesserling. Le célèbre établissement situé à Husseren-Wesserling dans le Haut-Rhin rouvre ses portes après cinq ans de travaux de rénovation, nous apprend France 3 Grand Est. Depuis le 29 avril, les visiteurs peuvent découvrir les 250 ans d’histoire de cette ancienne manufacture royale d'impression textile. Il a néanmoins fallu 2,8 millions d’euros pour remettre les lieux en état, avec le soutien de la Mission Patrimoine. Le public était d’ailleurs invité à faire des dons, et à ce jour, sur les 50 000 euros attendus, 47 000 euros ont déjà été récoltés.

Le lieu situé au nord-ouest de Mulhouse est donc devenu un musée et plonge les visiteurs dans «250 ans d'histoire industrielle du Haut-Rhin», selon François Tacquard, le président du parc de Wesserling. Le circuit écomuséal a été pensé pour plonger les visiteurs dans le passé de l’établissement, avec les ateliers de tissage de dessin et de teinture au rez-de-chaussée, un étage où l’on retrouve une scène théâtralisée avec une tisserande. Au premier étage du château, c’est la vie des manufacturiers du XIXe siècle qui est racontée : «On a employé un concept de musée qui n'est pas présent en France, et qui s'appelle ‘living museum’» met en avant François Tacquard auprès de France 3.

Le «living museum» ou «musée vivant» permet de recréer des scènes d’époque avec des acteurs. De quoi plaire aux visiteurs selon les premiers retours, en particulier les enfants pour qui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : quelles sont les dépenses à bannir pour obtenir un prêt ?
80 000 euros/m2 : le prix fou de cet appartement à St-Germain-des-Près fait tourner les têtes
Résidence secondaire : la surtaxe d’habitation, une bombe à retardement pour les propriétaires
Sans chauffage mais avec une facture de 2 000 euros : le calvaire d'une locataire
Immobilier : quel est ce projet hors-norme qui va voir le jour à Toulouse ?