Marchés français ouverture 42 min
  • Dow Jones

    31 928,62
    +48,38 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 264,45
    -270,83 (-2,35 %)
     
  • Nikkei 225

    26 693,93
    -54,21 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0702
    -0,0036 (-0,33 %)
     
  • HANG SENG

    20 170,89
    +58,79 (+0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    27 857,71
    +213,70 (+0,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    663,77
    +7,94 (+1,21 %)
     
  • S&P 500

    3 941,48
    -32,27 (-0,81 %)
     

Elle se casse la jambe en Allemagne, cette retraitée française reçoit une facture de 8.000 euros

En août 2021, Marie-Jeanne Schrotzenberger, retraitée à Lixing, en Moselle, souhaite rendre visite à sa fille habitant en Suisse. Pour cela, elle décide de prendre le bus pour se rendre à Sarrebruck, en Allemagne. C'est là que les ennuis commencent pour la septuagénaire, qui raconte sa mésaventure dans le journal Le Républicain lorrain. La retraitée chute à proximité de la gare routière et se casse le fémur. Elle doit alors subir une intervention chirurgicale dans un hôpital allemand. Un mois plus tard, alors qu'elle est de retour à son domicile, les premières factures arrivent et s'accumulent. Problème : son assurance maladie, la sécurité sociale des mines, refuse d'avancer les frais.

Marie-Jeanne Schrotzenberger explique à nos confrères se battre depuis huit mois avec des additions qu'elle ne peut pas payer. L'hôpital, l'ambulance et les pompiers allemands lui réclament 8.000 euros pour des frais d'hospitalisation et de transport. Pour espérer un remboursement, elle doit d'abord régler l'hôpital, ce qu'elle ne peut pas faire avec ses petits moyens. "Je vis seule, j’ai 74 ans et ne bénéficie que de la pension de réversion de mon défunt mari, ancien mineur. Je n’ai pas les moyens de régler cette somme !" affirme-t-elle.

Marie-Jeanne Schrotzenberger ajoute que l’Agence nationale pour la garantie des droits des mineurs (ANGDM) lui aurait dit "qu’il fallait faire une demande préalable de prise en charge", alors même que, au vu de son fémur brisé, l'urgence était bien réelle. Face (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Gaz russe : la France pourrait s'en passer "d'ici trois, quatre ans", estime le patron d'Engie
Une "France plus forte", une "planète plus vivable" : Emmanuel Macron est investi pour un second mandat
Twitter : L'ancien président Donald Trump est débouté de sa plainte visant à réintégrer le réseau social
Montant historique pour la vente du club de Chelsea par Roman Abramovitch
L'arnaque aux "bitumeurs irlandais" est de retour dans ce département

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles