Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 029,74
    +26,15 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    16 786,50
    +100,54 (+0,60 %)
     
  • Nikkei 225

    39 069,68
    +282,30 (+0,73 %)
     
  • EUR/USD

    1,0864
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    19 636,22
    +82,61 (+0,42 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 019,05
    +498,30 (+0,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 372,09
    +17,67 (+1,30 %)
     
  • S&P 500

    5 319,82
    +16,55 (+0,31 %)
     

Casino : licenciements, refonte des magasins… la nouvelle direction tente de redresser la barre

Capital

Un nouveau chapitre de l’histoire de Casino est en train de s’écrire. Le distributeur stéphanois est passé fin mars entre les mains du consortium composé des hommes d’affaires Daniel Kretinsky, Marc Ladreit de Lacharrière et du fonds Attestor, signant la fin de l’ère Jean-Charles Naouri, patron de l’enseigne pendant une trentaine d’années.

La nouvelle équipe, dont la direction générale a été confiée à Philippe Palazzi, ancien directeur général de Lactalis et ex numéro deux de Métro, a du pain sur la planche. L’objectif : redresser la barre d’un paquebot qui part encore à la dérive, comme en témoignent ses résultats trimestriels, publiés le 24 avril, malgré la restructuration de la dette, qui s’élève désormais à 1,5 milliard d’euros, contre 6,2 milliards fin 2023.

Après s’être délesté de la totalité des hyper et supermarchés de Casino, rachetés par Intermarché, Auchan et Carrefour, la direction du groupe s’attelle désormais au volet social en taillant dans les effectifs. Casino a annoncé mercredi la suppression de 1 300 à 3 300 postes sur les 28 000 emplois que le groupe totalise. Soit 11% des effectifs !

S’il est déjà certain que 550 postes vont définitivement disparaître du siège social de Casino à Saint-Étienne, qui n’en conservera qu’un millier, les sièges sociaux des autres entités du groupe (Monoprix et Franprix), basés respectivement à Clichy et Vitry-sur-Seine, en région parisienne, sont également touchés, à hauteur de 500 personnes chacun.

PUBLICITÉ

Quel sort pour les autres emplois (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Safran signe «un bon début d'année», porté par la dynamique du transport aérien
CAC 40 : la Bourse de Paris en forme, l'inflation des Etats-Unis en ligne de mire
Nexity : le promoteur immobilier annonce qu’il va supprimer plus de 500 postes
Hermès : la star du luxe du CAC 40 au bord du gouffre, en Bourse ? La Chine inquiète
Bénéficiez du plus grand choix de campings en Europe avec Camping Direct