La bourse est fermée

CARTE. Immobilier : les locations les moins chères pour des vacances à la neige

Quand on aime skier et que l'on fait attention à son budget, choisir un bon spot relève du casse-tête. Les grands domaines pratiquent des prix élevés, tandis que les alternatives à ces géants des neiges souffrent d'un déficit de notoriété. Résultat : la fréquentation dans les stations françaises a tendance à baisser, et les jeunes sont de moins en moins nombreux à s'initier aux sports de glisse. Les moins de 25 ans n'ont représenté que 14% de la clientèle des stations de ski en 2019 au lieu de 20% en 1995, selon l'Association nationale des maires des stations de montagne. Des résultats alarmants qui les poussent, depuis quelques années, à chercher le moyen d'attirer à nouveau les familles. Conquérir et fidéliser les générations futures est un enjeu crucial. Le facteur prix reste l'élément le plus déterminant. En partenariat avec SeLoger, Le Journal du Dimanche s'est penché sur l'état de l'offre locative dans les stations de sports d'hiver.

Lire aussi - La France compte 168 stations de ski fantômes : enquête sur un désastre écologique et économique

Dans les Alpes, direction Aussois

Premier enseignement : choisir sa date est primordial. Une location d'une semaine en février, période des vacances scolaires, coûte 38% plus cher qu'en mars. Dans les Alpes, Aussois, donnant sur le parc national de la Vanoise, est la moins chère. "C'est une destination familiale qui offre un bon rapport qualité-prix", selon Nadia Tourt, de l'office du tourisme de Haute Maurienne. "Vous pouvez trouve...


Lire la suite sur LeJDD