Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 728,67
    -469,41 (-1,14 %)
     
  • Nasdaq

    17 826,97
    -169,95 (-0,94 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,34 (-2,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,0903
    -0,0038 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 778,41
    +39,00 (+0,22 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 319,21
    -868,59 (-1,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 317,64
    -11,87 (-0,89 %)
     
  • S&P 500

    5 541,14
    -47,13 (-0,84 %)
     

Carrefour : les franchisés remettront-ils en question un des piliers du modèle économique ?

Akhmad Fauzi / Wikimedia

Le torchon brûle-t-il entre Carrefour et ses franchisés ? La relation entre le géant français de la grande distribution et ses franchisés a été tancée par Bercy mi-juin, faisant dévisser un cours de Bourse qui peine à s'en remettre car, au-delà d'une hypothétique amende, c'est un pilier du modèle économique du distributeur qui est ainsi soumis à interrogations. Plus de 16% de baisse depuis le début de l'année, dans un CAC 40 en hausse de 2% : le cours de Bourse de Carrefour a décroché en 2024, sa valorisation franchissant même le seuil des 10 milliards d'euros.

C'est surtout en juin que le titre du distributeur a dévissé, notamment après un rapport au vitriol du ministère de l’Économie sur les relations entre Carrefour et ses franchisés, «manifestement déséquilibrées». Depuis sa révélation mi-juin, le titre Carrefour reste sous les 14 euros. Ni la confiance affichée quant à la «parfaite validité» des contrats, ni le lancement en France de l'enseigne de vente en gros Atacadao, ni la finalisation du rachat des supermarchés Cora et Match n'ont permis de retrouver les niveaux du début d'année.

La franchise est un pilier du Carrefour dirigé par Alexandre Bompard. Le distributeur a «externalisé» depuis 2017, date du changement de PDG, plus de 23 000 salariés en confiant la gestion de 300 magasins à des locataires-gérants, une forme particulière de franchise, selon la CFDT. Il préserve ainsi sa part de marché commerciale tout en se libérant de nombreuses dépenses comme les salaires. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Amazon : les chiffres fous d'une success story de 30 ans
Bourse : le CAC 40 attend au tournant les chiffres de l’emploi aux États-Unis
Samsung s’attend à une explosion des profits, dopés par les puces et l’IA générative
Bourse : Crédit Agricole, BNP Paribas, SG… le choc sur les banques est-il une opportunité ?
Or : avec les élections législatives, «c’est en France que la demande est la plus forte !»