La bourse est fermée

Carrefour et Casino n'ont pas le droit de refuser les paiements en espèces, rappelle la Banque de France

Ricochet64/Adobe Stock

La Banque de France a rappelé aux groupes de grande distribution Carrefour et Casino leur obligation d'accepter les paiements en espèces dans l'ensemble de leurs magasins, a indiqué ce mercredi 16 novembre le directeur des activités fiduciaires Christophe Baud-Berthier. Un rappel qui intervient quand il a été constaté que l'absence de personnel dans certains magasins ouverts le dimanche obligeait les clients à se diriger vers des caisses automatiques ne permettant pas le paiement en pièces et billets.

"On a rappelé aux dirigeants de ces deux grands groupes que c'était contraire à la loi", a expliqué Christophe Baud-Berthier lors d'une intervention aux Journées de l'économie à Lyon et diffusée en ligne. Une demande faite par écrit "récemment", sans réponse pour le moment. "C'est le principe et il faut le rappeler : un commerçant ne peut pas refuser un paiement en espèces", a-t-il poursuivi, contrairement aux autres moyens de paiement. Seule exception : lorsque les billets sont faux. Mais ceux-ci sont très rares, a souligné le responsable de la Banque de France. Sur chaque million de billets en circulation en zone euro l'an dernier, douze sont contrefaits.

>> Achetez et vendez vos placements (Bourse, cryptomonnaies…) au bon moment grâce à Momentum, la lettre d’investissement et newsletter de Capital sur l’analyse technique, économique et financière. Et en ce moment, avec le code promo CAPITAL30J, profitez d’un mois d'essai gratuit.

Selon Christophe Baud-Berthier, le gestionnaire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Twitter : Elon Musk lance un ultimatum de 24 heures aux salariés
Etats-Unis : la Fed tempère, une hausse des taux moins forte envisagée ?
Bourse : gare au CAC 40, à l'Europe et aux Etats-Unis, préférez les actions de croissance et du Japon selon Pictet AM
Audiences radio : RTL et Europe 1 atteignent des niveaux historiquement bas
Un guichet unique désormais accessible pour les formalités des entreprises