Marchés français ouverture 5 h 29 min
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    28 070,03
    -213,00 (-0,75 %)
     
  • EUR/USD

    1,0359
    -0,0045 (-0,44 %)
     
  • HANG SENG

    16 974,32
    -599,26 (-3,41 %)
     
  • BTC-EUR

    15 596,67
    -461,00 (-2,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    378,57
    -4,09 (-1,07 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     

Carburant : la ristourne chute de 50 à 20 centimes par litre mercredi, une nouvelle aide arrive

Un homme à la station-service
Un homme à la station-service

Ultime étape avant la fin de l'aide à l'achat de carburant du gouvernement. Mardi 15 novembre marque l'abaissement de la ristourne sur le litre d'essence de 30 à 10 centimes d'euros. Cette réduction sera valable jusqu'au 31 décembre 2022. « Chacun comprendra que nous ne pouvons pas conserver de manière définitive une mesure qui est aussi une incitation à consommer du carburant dont des énergies fossiles, qui est une subvention aux énergies fossiles », avait expliqué le ministre de l'Economie Bruno Le Maire sur BFMTV.

Le coup de pouce gouvernemental n'est pas le même partout : en effet, en Corse (28,25 centimes d'euros par litre), en Martinique, en Guadeloupe, en Guyane, à La Réunion et à Mayotte (25 centimes d'euros par litre) le montant est inférieur en raison d'un niveau de TVA sur le carburant moindre.

TotalEnergies baisse aussi son aide

De son côté, la promotion de TotalEnergies passe de 20 à 10 centimes par litre de carburant. Ce changement aurait dû avoir lieu fin octobre mais la Première ministre Elisabeth Borne avait décidé de jouer les prolongations en raison du mouvement de grève dans les raffineries qui compliquait l'accès aux stations-service pour certains Français.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Plan épargne logement : quand vais-je payer des impôts ?
- Taxe foncière 2022 : pourquoi la DGFiP Finances publiques me prélève une 11ème fois
- Salaire : un boost exceptionnel de la participation ou de l'intéressement en 2023 ?