La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 342,29
    -52,72 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0524
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    1 809,70
    -5,50 (-0,30 %)
     
  • BTC-EUR

    16 096,60
    -164,54 (-1,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,80
    +0,38 (+0,09 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,44
    +0,22 (+0,27 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 414,04
    -68,40 (-0,60 %)
     
  • S&P 500

    4 060,05
    -16,52 (-0,41 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2295
    +0,0038 (+0,31 %)
     

CAC 40 : la Bourse sous pression, les chiffres de l'inflation aux Etats-Unis attendus

Wikimedia

La Bourse de Paris (CAC 40) a ouvert en repli mercredi dans l'attente de la publication des résultats complets des élections de mi-mandat aux Etats-Unis et des chiffres de l'inflation américaine jeudi. "Les indices européens devraient ouvrir en légère baisse dans l'attente des résultats des élections de mi-mandat aux Etats-Unis qui s'avèrent plus serrées que prévu", anticipe John Plassard, spécialiste en investissement chez Mirabaud. Les espoirs républicains d'une "vague" au Congrès américain semblaient s'éloigner mercredi. Les démocrates ont remporté un siège potentiellement déterminant pour le contrôle du Sénat, avec la victoire de John Fetterman en Pennsylvanie face à un candidat trumpiste. "Généralement, les investisseurs préfèrent un pouvoir partagé au sein du gouvernement fédéral", rappelle Alexandre Hezez, stratégiste de Richelieu Gestion.

Pour lui, "c'est l'inflation américaine qui marquera la future tendance du marché dans sa globalité". Les investisseurs regarderont donc de près l'indice des prix à la consommation aux Etats-Unis pour octobre pour essayer d'anticiper les prochaines étapes de la politique de la banque centrale américaine (Fed). Celle-ci relève ses taux directeurs depuis mars pour contrôler l'inflation en freinant l'économie tout en veillant à ne pas la plonger en récession.

Airbus : le groupe aéronautique a engrangé 177 nouvelles commandes en octobre et poursuivi la remontée en cadence de sa production avec 60 appareils livrés, mais la pente reste forte (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Coupe du monde au Qatar : une filiale de Vinci mise en examen pour des conditions de travail dégradantes
TotalEnergies reste en Russie pour le "bien-être de l'Europe", se défend le PDG
Grève à la RATP : les dernières prévisions pour les métros, bus, RER et trams
La Française des Jeux lance une appli de poker
Des producteurs de fruits et légumes réclament un bouclier tarifaire