La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 783,41
    -135,09 (-2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 348,60
    -78,54 (-2,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,27 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9693
    -0,0145 (-1,47 %)
     
  • Gold future

    1 651,70
    -29,40 (-1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    19 753,46
    +98,12 (+0,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,61
    -9,92 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,43
    -4,06 (-4,86 %)
     
  • DAX

    12 284,19
    -247,44 (-1,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,60
    -140,92 (-1,97 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,88 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 153,83
    -159,30 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    17 933,27
    -214,68 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,0857
    -0,0398 (-3,54 %)
     

CAC 40 : la Bourse en baisse, une nouvelle forte hausse des taux de la Fed se profile

Chabe01/Wikimedia

La Bourse de Paris devrait ouvrir légèrement en baisse ce lundi 19 septembre, à l'entame d'une semaine qui sera marquée par une très probable nouvelle hausse significative des taux de la Fed, la banque centrale américaine. Le contrat à terme de l'indice vedette CAC 40 cédait 0,28% une quarantaine de minutes avant l'ouverture de la séance. Vendredi, il a perdu 1,31%, portant ses pertes hebdomadaires à 2,17%. L'événement principal de la semaine, et déjà attendu depuis la publication mardi dernier d'une inflation plus forte que prévu aux Etats-Unis en août, sera la réunion du comité de politique monétaire de la Fed. Les prix des logements, de l'alimentation ou encore des voitures neuves ont continué de progresser en août aux Etats-Unis, première économie mondiale qui ne montre que quelques signes d'un timide ralentissement de la demande à ce stade.

"Sans surprise, la Fed relèvera de nouveau ses taux de 75 points de base", prévoit Nancy Vanden Houten, économiste pour Oxford Economics. L'institution monétaire, qui a relevé ses taux directeurs à quatre reprises depuis mars, avait déjà eu recours à cette hausse, la plus forte depuis 1994, en juin puis en juillet. "Il est clair que la Fed va diffuser un message 'hawkish' (en faveur d'une politique monétaire stricte, ndlr), en répétant une fois de plus qu'elle fera baisser l'inflation sans réserve", assure dans une note Vasileios Gkionakis chez Citigroup. Cette lutte contre l'inflation risque fortement de passer par une récession économique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La livre Sterling (GBP) plonge, la Banque d'Angleterre attendue au tournant : le conseil Bourse
Défense : la Suisse achète 36 avions américains F-35
Cette prothèse pourrait restaurer la mémoire chez les victimes de lésions cérébrales
Covid-19 : faut-il miser sur Moderna, Pfizer ou BioNTech ? Le conseil Bourse
Mort d'Elizabeth II : La Poste lui rend hommage avec 4 timbres collector