Publicité
Marchés français ouverture 7 h 17 min
  • Dow Jones

    40 415,44
    +127,91 (+0,32 %)
     
  • Nasdaq

    18 007,57
    +280,63 (+1,58 %)
     
  • Nikkei 225

    39 599,00
    -464,79 (-1,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0893
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    17 635,88
    +218,20 (+1,25 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 040,45
    -380,41 (-0,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 384,38
    -20,96 (-1,49 %)
     
  • S&P 500

    5 564,41
    +59,41 (+1,08 %)
     

CAC 40 : la Bourse attentive aux élections législatives, gare à «deux scénarios catastrophes»

Wikimedia

La Bourse de Paris était stable dans les premiers échanges lundi, au début d'une semaine où les investisseurs vont faire preuve de patience avant de découvrir l'inflation vendredi, dans l'ombre du premier tour des élections en France. L'indice vedette CAC 40 avançait de 0,70 point à 7.629,27 points vers 09H30 malgré une chute de plus de 15% d'Eurofins. Vendredi, il a terminé en baisse de 0,56%, après la déception sur le niveau des indicateurs d'activité PMI de juin en zone euro et en France. La cote parisienne reste bien en dessous de son niveau d'avant la dissolution de l'Assemblée nationale. «Les investisseurs sont préoccupés par un seul évènement: le premier tour des élections législatives en France», dimanche, estime John Plassard, spécialiste de l'investissement pour Mirabaud.

Le Rassemblement national, avec ses alliés de droite qui ont suivi le président Les Républicains Eric Ciotti, obtiendrait entre 35,5 et 36% des voix, indiquent respectivement dans la presse dominicale un sondage Elabe pour La Tribune et un autre de l'institut Ipsos pour Le Parisien et Radio France. Il devance le Nouveau Front populaire (27 à 29,5%) et le camp d'Emmanuel Macron (19,5 à 20%). «Pour l'instant, les investisseurs étrangers sont attentistes mais ils commencent à envisager deux scénarios catastrophes: une grande coalition au sein de laquelle LFI aurait un pouvoir de nuisance économique important ou l’absence de majorité absolue pour le RN qui pourrait déboucher sur une démission du président (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

BNP Paribas n'est plus la première capitalisation bancaire en Europe
Eurofins Scientific s’effondre en Bourse, un vendeur à découvert star à l’offensive
Safran pousse ses pions dans l’intelligence artificielle pour la défense et l’aérospatial
Carrefour : le plongeon en Bourse jusqu’où ? Les franchisés et Bercy inquiètent
Salomon : la marque de sport descend de sa montagne pour partir à la conquête des villes