Marchés français ouverture 6 h 25 min
  • Dow Jones

    30 273,87
    -42,45 (-0,14 %)
     
  • Nasdaq

    11 148,64
    -27,77 (-0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 293,01
    +172,48 (+0,64 %)
     
  • EUR/USD

    0,9920
    +0,0035 (+0,36 %)
     
  • HANG SENG

    18 087,97
    +1 008,46 (+5,90 %)
     
  • BTC-EUR

    20 423,74
    -109,28 (-0,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    459,79
    +1,38 (+0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 783,28
    -7,65 (-0,20 %)
     

Cabinets de conseil : l'Elysée tarde à faire preuve de transparence

dbrnjhrj/Adobe Stock

Faire preuve de transparence : voilà ce qu'avaient promis Emmanuel Macron et des membres du gouvernement d'alors après l'affaire McKinsey, du nom de ce cabinet de conseil qui s'était retrouvé sous les feux des projecteurs pendant la campagne présidentielle. Pourtant, selon un article du Monde en date du lundi 5 septembre, l'Elysée n'aurait toujours pas fourni les noms et les détails des missions de ce type sollicitées pendant le premier mandat d'Emmanuel Macron par la présidence de la République. Nos confrères avaient effectué une demande au mois de février, avant de saisir la commission d'accès aux documents administratifs (CADA), une entité qui garantit aux citoyens et aux journalistes l'accès à des documents publics d'une administration, sauf si ces derniers contiennent des secrets industriels ou commerciaux, ou des éléments classés secret défense.

Quelques semaines plus tard, deux ministres du gouvernement d'alors s'étaient défendus, en expliquant qu'"il n'y a(vait) rien à cacher", et que le recours à ce type de conseil était "habituel et utile", en réponse au rapport sénatorial qui dénonçait un "phénomène tentaculaire". En avril, la CADA rend un avis favorable sous réserve de supprimer les passages mentionnant la stratégie commerciale des cabinets de conseil qui porteraient atteinte au secret commercial. La commission précise aussi que les communications entre les donneurs d'ordre (la présidence) et les consultants, ainsi que les résultats de ces prestations de conseil, appelés (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Japon : les funérailles de Shinzo Abe coûteront 12 millions d'euros
Le rendement de votre PEL menacé, le gouvernement prêt à limiter la hausse de la taxe foncière… Le flash éco du jour
Strasbourg : les habitants d’un quartier en colère, leur facture d’énergie bondit de 152 %
La Poste : 2.500 habitants privés de courrier à cause de l'insécurité
Les professionnels de la montagne inquiets pour l’avenir des stations de ski