La bourse est fermée

C’est une première : le moteur-fusée des futurs lanceurs européens a fonctionné

Prometheus
Prometheus

Un moteur-fusée à bas coût, réutilisable avec une nouvelle approche en matière de propulsion. Voilà ce qu’est Prometheus, qui doit faire ses débuts en 2030 avec Ariane Next. Pour la première fois, il a été allumé.

C’est un petit allumage pour ArianeGroup, mais une mise à feu cruciale pour l’Europe spatiale. Pour la toute première fois, le prototype du futur moteur-fusée européen a été démarré à l’occasion d’un essai qui s’est déroulé à Vernon, dans l’Eure, au nord-ouest de Paris, a-t-on appris le 18 novembre 2022. Son nom ? Prometheus. Date estimée de mise en service ? Vraisemblablement vers 2030.

Le nom de Prometheus fait référence à Prométhée, figure de la mythologie grecque dont on dit qu’il a offert le feu aux Hommes en le dérobant aux dieux de l’Olympe. Ce moteur doit faire rentrer l’Europe spatiale dans une nouvelle dimension : celle des moteurs-fusées réutilisables. En ligne de mire : réagir à SpaceX et ses lanceurs réutilisables et automatiques.

Un moteur-fusée moins cher, réutilisable avec un nouvel ergol…

Le réemploi de Prometheus pour accompagner plusieurs vols n’est pas la seule caractéristique attendue. Ce doit aussi être un moteur-fusée « bon marché », en tout cas plus que les solutions actuelles de l’Europe. En comparaison, Prometheus ne doit coûter qu’un dixième de Vulcain 2, indique l’Agence spatiale européenne.

Le moteur-fusée Vulcain est celui qui sert actuellement pour Ariane 5 dans sa version la plus récente, dite ECA.

[Lire la suite]