La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 336,67
    +27,16 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    12 779,91
    -74,89 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,0323
    +0,0021 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    20 082,43
    +471,59 (+2,40 %)
     
  • BTC-EUR

    23 443,19
    +206,87 (+0,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    573,13
    -1,61 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    4 207,27
    -2,97 (-0,07 %)
     

« C’est humainement impossible » : quand les fans de séries n’arrivent plus à tout voir

La Peak TV est un enfer, c’est un fait. Depuis plusieurs années, le nombre de séries diffusées sur le petit écran est constamment en augmentation. Mais son ère semble heureusement s’éloigner, permettant peut-être aux sériephiles de retrouver une consommation plus sereine, comme il y a 10 ou 15 ans.

Si vous aussi vous galérez à vous y retrouver dans vos séries en cours, bienvenue au club ! Depuis l’ère de la « Peak TV », qui a débuté il y a environ 10 ans, le nombre de productions ne cesse d’augmenter. À titre indicatif, en 2013, lorsque House of Cards a commencé, 200 séries américaines avaient été diffusées sur le petit écran. En 2021, on passait déjà à 559 productions sérielles. Autant dire que, depuis, notre planning ne cesse de s’allonger, nous poussant à binge-watcher toujours plus goulûment nos séries préférées pour tenter de rattraper notre retard. Il y a trop de séries, trop d’avis, trop de tout.

Mais notre amour et notre consommation de séries ont-ils vraiment changé depuis cette explosion de saveurs télévisuelles ? Nous avons demandé à des sériephiles comment ils gèrent cette passion et son évolution de plus en plus chronophage.

La bonne époque du magnétoscope

Souvenez-vous : il y a plus de 15 ans, Netflix et les plateformes de SVOD n’étaient pas encore parvenues à nos contrées. La télévision linéaire était donc le seul moyen d’assouvir notre soif de séries,

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles