La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 625,18
    +490,19 (+1,68 %)
     
  • Nasdaq

    10 994,19
    +164,69 (+1,52 %)
     
  • Nikkei 225

    26 173,98
    -397,89 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    0,9738
    +0,0140 (+1,46 %)
     
  • HANG SENG

    17 250,88
    -609,43 (-3,41 %)
     
  • BTC-EUR

    20 066,86
    +433,47 (+2,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    445,66
    +16,88 (+3,94 %)
     
  • S&P 500

    3 708,16
    +60,87 (+1,67 %)
     

Budget : 6 conseils pour éviter de finir le mois à découvert avec l'envolée des prix

motivation
motivation

C'est l'un des principaux enseignements du sondage exclusif réalisé avec notre partenaire YouGov : un Français sur deux s'attend à subir des découverts plus fréquents dans les mois à venir. La conséquence, évidemment, de la dégradation du pouvoir d'achat, sur fond d'inflation forte et, on le sait désormais, durable.

Si cette montée de stress financier est largement partagée par la population, ses conséquences ne seront évidemment les mêmes pour tous. Pour certains, elle risque de s'accompagner de difficultés financières croissantes, à mesure que les fins de mois se feront plus difficiles. Voici une série de conseils à mettre en œuvre d'urgence, pour éviter d'atteindre le point de non-retour.

Conseil n°1 : n'attendez pas le premier impayé

C'est malheureusement une constante : lorsque les ménages commencent à chercher des solutions pour améliorer leur situation budgétaire, il est généralement trop tard. Une question de culture, sans doute. « La France est un pays où l'on craint de parler d'argent », témoigne Jean-Louis Kiehl, directeur de Crésus, un réseau d'associations d'accompagnement et de prévention du surendettement. « Les personnes s'adressent à nous quand la maison brûle déjà, que toutes les portes se ferment. »

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- EXCLUSIF. Inflation : un Français sur deux a peur pour son budget
- DPE : des agences immobilières sanctionnées pour annonces illégales
- Electricité et gaz : votre contrat vous protège-t-il de l'envolée des prix de l'énergie ?