Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 966,78
    -36,81 (-0,09 %)
     
  • Nasdaq

    16 817,04
    +131,07 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    39 069,68
    +282,30 (+0,73 %)
     
  • EUR/USD

    1,0871
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    19 636,22
    +82,61 (+0,42 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 648,17
    +1 247,96 (+2,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 388,94
    +34,53 (+2,55 %)
     
  • S&P 500

    5 320,70
    +17,43 (+0,33 %)
     

Brad Pitt et Angelina Jolie n’ont pas fini de se déchirer pour la vente de Miraval

Fred Duval/FilmMagic - Getty Images

La guerre que se livre Brad Pitt et Angelina Jolie continue de faire des remous. Récemment, la question de la confidentialité des accords signés par l'actrice a été soulevée au tribunal. Angelina Jolie refuse fermement de satisfaire la demande de son ex-mari qui souhaite qu'elle divulgue toutes les clauses de confidentialité qu'elle aurait signées avec ses ex-conjoints. Cette requête est considérée comme absurde par certains experts juridiques, car dévoiler ces clauses reviendrait à les violer, provoquant ainsi un dilemme juridique complexe, comme le rapporte 20 Minutes le 4 mai.

L'origine de cet ultime chapitre dans le différend légal entre les deux acteurs remonte à la décision d'Angelina Jolie de vendre ses parts du domaine viticole provençal de Miraval, acquis conjointement avec Brad Pitt pendant leur mariage. Cependant, une clause signée à l'époque stipulait que ni l'un ni l'autre ne pouvait céder ses parts à un tiers sans le consentement de l'autre, prévoyant ainsi la possibilité de les racheter le cas échéant.

Face à la volonté d'Angelina Jolie de vendre ses parts, Brad Pitt aurait conditionné son accord à la signature d'une clause de confidentialité. Celle-ci viserait à empêcher toute divulgation de leur vie privée, y compris les allégations de violence domestique dont Brad Pitt aurait été accusé envers son ancienne épouse et leurs enfants. Une exigence que l'actrice a catégoriquement rejetée, préférant vendre ses parts à un tiers malgré les possibles poursuites de la part (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Russie prépare une vague de sabotages en Europe, selon les services secrets
Mariage de milliardaire à l’Eden Roc : les détails dévoilés
Ces faux policiers ont volé 300 000 euros d’or à un horloger
LGV Bordeaux-Espagne : des actions menées dans plus 700 communes pour protester contre le projet
Madonna : les chiffres fous de son concert géant à Rio