La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 419,54
    -170,23 (-0,49 %)
     
  • Nasdaq

    11 494,55
    +26,55 (+0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    28 226,08
    +257,09 (+0,92 %)
     
  • EUR/USD

    1,0517
    +0,0109 (+1,05 %)
     
  • HANG SENG

    18 736,44
    +139,21 (+0,75 %)
     
  • BTC-EUR

    16 120,85
    -212,19 (-1,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    402,21
    -3,94 (-0,97 %)
     
  • S&P 500

    4 080,09
    -0,02 (-0,00 %)
     

Si un bout de la fusée chinoise tombait chez vous, pourriez-vous le garder ?

Une fusée Longue Marche 5B, envoyée dans l’espace par la Chine, s’apprête à faire une rentrée incontrôlée sur Terre. 5 à 9 tonnes de matériel issu de ce lanceur devraient atteindre le sol. Si l’un de ces débris tombait chez vous, auriez-vous le droit de le conserver ?

Dans la nuit du 4 au 5 novembre 2022, un énorme débris d’une fusée chinoise de 22 tonnes devrait retomber sur Terre de façon incontrôlée. Il s’agit d’un lanceur Longue Marche 5B, qui a servi à transporter dans l’espace le dernier module de la station spatiale chinoise en construction, Tiangong. Le corps de la fusée est encore dans l’espace actuellement, sans aucune possibilité de contrôler sa retombée sur notre planète.

Des composants devraient survivre à la rentrée incontrôlée de la fusée

Un problème similaire s’était posé en juillet dernier, lors d’un précédent lancement d’une Longue Marche 5B renfermant le module secondaire de la station spatiale. Ce véhicule spatial était retombé sans que sa trajectoire puisse être décidée. C’est ce qui devrait encore se passer avec l’engin qui a décollé de la surface terrestre le 31 octobre dernier.

Lors de ce type d’événement, toute la masse de la fusée n’atteint pas forcément le sol, selon Aerospace Corporation, une société américaine spécialisée dans l’aérospatial, qui exploite un FFRDC (un organisme de recherche financé par le gouvernement fédéral américain). Ici, l’objet est estimé à une masse totale de 22,5 tonnes.

[Lire la suite]