Marchés français ouverture 4 h 19 min
  • Dow Jones

    28 335,57
    -28,13 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    11 548,28
    +42,28 (+0,37 %)
     
  • Nikkei 225

    23 514,41
    -2,18 (-0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,1837
    -0,0031 (-0,26 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,68 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    11 074,80
    +84,71 (+0,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    263,69
    +2,23 (+0,85 %)
     
  • S&P 500

    3 465,39
    +11,90 (+0,34 %)
     

Boursorama, ING, Fortuneo... Les banques en ligne à un tournant

Vincent MIGNOT
·1 min de lecture

Retour au siècle dernier : nous sommes en septembre 1994 et le groupe Paribas (qui n’a pas encore fusionné avec la Banque Nationale de Paris) lance Banque Directe. Un tout nouveau concept : l’enseigne n’a pas d’agences, tout se fait par téléphone sur des horaires élargis (24 heures sur 24, 6 jours sur 7 !), en échange de quoi le client bénéficie de produits à prix réduits. Si l’expérience ne rencontre pas le succès espéré - rachetée en 2002, Banque Directe deviendra Axa Banque -, le concept, lui, fait des petits. Dès 2000, la banque néerlandaise ING lance ING Direct. La Société Générale, de son côté, investit dans le portail boursier Boursorama, tandis que le Crédit Mutuel Arkéa rachète Fortuneo…

Une première génération de banques en ligne apparaît : aux ING, Boursorama, Fortuneo s’ajoutent les Monabanq, Hello Bank et BforBank. Au fil des années, elles étoffent leur catalogue, passant de la bourse et l’épargne à la banque au quotidien puis aux crédits. A coup d’offres promotionnelles et de tarifs réduits, elles attirent de nombreux Français : selon un récent sondage, près d’un quart des usagers bancaires (23% précisément) y détiennent au moins un compte (1).

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Immobilier locatif : comment calculer le rendement de votre investissement
- Immobilier : un étudiant peut-il louer un logement Pinel ?
- Impôts : pourquoi les jouets risquent de vous coûter plus cher