Marchés français ouverture 7 h 31 min
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,88 (+0,10 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,90 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 770,32
    -7,58 (-0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0545
    +0,0014 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,05 (-0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    16 225,25
    +35,20 (+0,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,95
    +3,53 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     

Bourse, krach du bitcoin… “pour les salariés ayant quitté leur emploi, il est temps de retrouver un travail”

Caroline Purser/Getty Images

En plus des drames sanitaires et humanitaires, des déboires économiques et des privations de nos libertés qu’elles ont suscités de 2020 à 2022, la pandémie et la gestion qui en a été faite ont aussi engendré des conséquences particulièrement dommageables et surtout durables sur les comportements humains et sur la bonne marche de nos sociétés. Ainsi, à travers la planète, de plus en plus d’êtres humains ont souhaité quitter leur emploi, voire se mettre en marge de la société. Ce phénomène a même donné lieu à une formule : The Great Resignation (en français : la Grande Démission).

Mais qui sont exactement ces démissionnaires ? Selon une étude de la Réserve fédérale de Saint-Louis, il s’agit surtout des jeunes et des plus âgés. Les premiers ont ainsi souvent repris leurs études ou ont décidé de spéculer sur les marchés financiers. Les seconds sont généralement partis… en préretraite. Comment ont-ils fait pour prendre un tel risque ? Pour certains, les aides aux ménages sous forme de chèques ont pu leur donner un bol d'air. Pour d’autres, les performances de la Bourse et des cryptomonnaies leur ont aussi permis de gonfler leur patrimoine... temporairement…

Ces mouvements de masse ont donc logiquement suscité des pénuries de main-d’œuvre dans la quasi-totalité des secteurs d’activité. Si bien que de plus en plus d’entreprises à travers la planète, principalement dans le monde développé, ont dû refuser des commandes faute de main-d’œuvre pour pouvoir les réaliser. Et c’est là que la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Disney : le retour de Bob Iger, l'emblématique patron à la barre du Royaume enchanté
Seine-et-Marne : après avoir reçu une facture mirobolante, ce boulanger menace de tout abandonner
Après avoir lancé un sondage sur Twitter, Elon Musk réintègre Donald Trump
Bourse : CAC 40, Stellantis, bitcoin, Michelin, Air liquide… au programme de Momentum cette semaine
Facebook : quelles informations vont bientôt disparaître de votre profil ?