La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1355
    +0,0037 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    32 073,50
    -3 293,46 (-9,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,83
    -0,72 (-0,84 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3546
    -0,0055 (-0,40 %)
     

Bourges: une femme mise en examen pour avoir poignardé à mort son ex-compagnon

·1 min de lecture
Brassard de police (illustration)  - AFP
Brassard de police (illustration) - AFP

Une femme de 30 ans, soupçonnée d'avoir porté un coup de couteau mortel à son ex-compagnon, a été mise en examen et placée en détention provisoire, a indiqué mardi le procureur de la République de Bourges.

Les faits se sont produits dans la nuit de samedi à dimanche. La mise en cause est soupçonnée d'avoir porté un coup de couteau fatal à la gorge à son ex-conjoint âgé de 35 ans. "Elle a été mise en examen et placée en détention provisoire", a déclaré Joël Garrigue, confirmant une information du Berry Républicain.

"Un tempérament colérique"

Selon le quotidien régional, les faits se sont produits lors d'une soirée à laquelle la victime n'était pas invitée, et au cours de laquelle les participants avaient consommé une importante quantité de drogue et d'alcool. Une enquête pour homicide a été ouverte par le parquet de Bourges.

En attendant son procès, la mise en cause devrait rester en détention. Le parquet, cité par le Berry Républicain, a déclaré qu'elle avait "un tempérament colérique, volcanique, qu'elle a du mal à maîtriser. Sa consommation régulière d'alcool et de stupéfiants ne lui permet pas de se contrôler", malgré les protestations de l'avocate de la défense. La crainte d'une récidive a donc poussé le juge des libertés et de la détention à refuser sa demande de libération avant le jugement.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles