Marchés français ouverture 7 h 35 min
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 642,69
    +21,70 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,1973
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 793,14
    -107,69 (-0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    52 773,88
    -203,60 (-0,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 397,85
    +16,90 (+1,22 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     

Bouches-du-Rhône: un renfort de 300 policiers insuffisant, selon le maire de Marseille

Robin Verner avec AFP
·2 min de lecture
Le maire de Marseille, le socialiste Benoît Payan, le 21 décembre 2020 à Marseille - CHRISTOPHE SIMON © 2019 AFP
Le maire de Marseille, le socialiste Benoît Payan, le 21 décembre 2020 à Marseille - CHRISTOPHE SIMON © 2019 AFP

Le maire socialiste de Marseille Benoît Payan a demandé vendredi à Gérald Darmanin un "plan triennal de rattrapage" des effectifs de police dans la ville, jugeant insuffisant le renfort de 300 policiers dans les Bouches-du-Rhône, annoncé par le ministre de l'Intérieur.

"L'annonce du retour de 300 agents de la police nationale, dont 100 en 2021 dans les Bouches-du-Rhône est une première étape, nécessaire et positive, mais qui ne suffit pas", a réagi dans un communiqué la mairie de Benoît Payan, qui s'est entretenu avec Gérald Darmanin, en visite à Marseille jeudi et vendredi.

"Il manque 900 policiers"

"Ces recrutements nous rapprochent de la situation telle qu'elle était en 2018. Aujourd'hui Marseille ne dispose que d'un seul agent pour 692 habitants, alors que la moyenne des grandes métropoles de notre pays est d'un agent pour 409 habitants", poursuit la municipalité.

"Ce sont 900 policiers nationaux qui manquent à Marseille pour que l'égalité soit rétablie", ajoute la mairie. "Il n'incombe pas à la municipalité de se substituer à l'Etat, qui doit assumer", estime-t-elle.

"Rattrapage républicain"

"C'est pourquoi, lors de cet entretien, le maire de Marseille a invité le ministre à la mise en place d'un plan triennal de rattrapage républicain des effectifs de police nationale à Marseille, avec comme objectif le recrutement de 300 policiers par an", ajoute la mairie dans ce communiqué.

Jeudi, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'était déplacé dans les quartiers nord de la ville, gangrenés par le trafic de drogue, pour annoncer cette arrivée de 300 policiers sur trois ans, dont 100 en 2021.

"À chaque fois qu'un ministre de l'Intérieur vient à Marseille c'est important pour la ville. C'est une bonne chose", note toutefois sur BFMTV la maire-adjointe Samia Ghali qui déplore toutefois que des forces de l'ordre aient été retirées de la ville : "le ministre a rattrapé ce qui avait été retiré en 2015".

Lors d'une rencontre à la préfecture de région, le ministre a annoncé aux élus qu'il reviendrait "toutes les six semaines" dans les Bouches-du-Rhône pour faire le point sur "l'avancée de la lutte contre les produits stupéfiants", a par ailleurs déclaré son cabinet à l'AFP. Après avoir brièvement inauguré la caserne de gendarmerie de Rognac vendredi après-midi le ministre devait se rendre à Arles.

Article original publié sur BFMTV.com