Marchés français ouverture 8 h 4 min
  • Dow Jones

    31 391,52
    -143,99 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    13 358,79
    -230,04 (-1,69 %)
     
  • Nikkei 225

    29 408,17
    -255,33 (-0,86 %)
     
  • EUR/USD

    1,2089
    +0,0029 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    29 095,86
    -356,71 (-1,21 %)
     
  • BTC-EUR

    40 051,71
    -858,35 (-2,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    957,46
    -29,19 (-2,96 %)
     
  • S&P 500

    3 870,29
    -31,53 (-0,81 %)
     

Bonne résistance de LVMH face à la crise pandémique en 2020

LVMH
·16 min de lecture

Paris, le 26 janvier 2021

LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton, leader mondial des produits de luxe, réalise en 2020 des ventes de 44,7 milliards d’euros, en recul de 17 %. A périmètre et devises comparables, les ventes sont en baisse de 16 % par rapport à 2019. LVMH témoigne en 2020 d’une bonne capacité de résistance dans un environnement économique fortement perturbé par la grave crise sanitaire ayant entraîné l’arrêt des voyages internationaux et la fermeture durant plusieurs mois des boutiques et des sites de production du Groupe dans la plupart des pays.

Avec des ventes en recul de 3 % à périmètre et devises comparables au quatrième trimestre, le Groupe connaît une amélioration sensible des tendances pour toutes ses activités par rapport aux neuf premiers mois de 2020. La Mode et Maroquinerie en particulier réalise une performance remarquable, en croissance à deux chiffres au quatrième trimestre tout comme au troisième trimestre. Tandis que l’Europe reste encore pénalisée par la crise, les Etats-Unis connaissent une bonne reprise et l’Asie est en forte croissance.

Le résultat opérationnel courant, qui s’établit à 8,3 milliards d’euros en 2020, voit sa baisse sur l’année limitée à 28 % grâce à un retour à la croissance au second semestre, en hausse de 7%. La marge opérationnelle courante ressort à 18,6 % en 2020. Le résultat net part du Groupe s’élève pour sa part à 4,7 milliards d’euros, en recul de 34 %.

M. Bernard Arnault, Président-Directeur Général de LVMH, a déclaré : « LVMH a fait preuve en 2020 d’une résistance remarquable face à la crise sanitaire sans précédent que le monde traverse. Notre priorité a été de protéger la santé et la sécurité de nos équipes et de nos clients ; nous nous sommes aussi engagés directement dans la lutte contre la pandémie. Nos Maisons ont témoigné d’une grande agilité et de leur énergie créative pour continuer à apporter du rêve à nos clients et leur transmettre une expérience digitale unique ; elles ont renforcé leur désirabilité. Notre dynamique d’innovation s’est accompagnée d’engagements forts en matière d’environnement, de durabilité et d’inclusion. Nous commençons l’année 2021 avec la joie d’accueillir au sein de notre Groupe la Maison iconique de joaillerie Tiffany et ses équipes. Dans un contexte qui reste incertain, même si l’espoir de la vaccination nous laisse entrevoir la fin de la pandémie, nous sommes convaincus que LVMH est en excellente position pour s’appuyer en 2021 sur la reprise que le monde espère et renforcer encore son avance sur le marché mondial du luxe. »

L’année 2020 a été marquée par :

  • La priorité absolue donnée à la santé et à la sécurité de nos employés et de nos clients,

  • Un soutien direct à la lutte contre la pandémie,

  • Une bonne résistance, en particulier de nos grandes marques, dans un environnement économique perturbé par la crise sanitaire,

  • Un impact de la crise sur l’évolution des ventes partout dans le monde, avec cependant un second semestre marqué par une forte reprise en Asie, en croissance à deux chiffres, et une amélioration sensible des tendances aux Etats-Unis et au Japon,

  • Une croissance organique à deux chiffres des ventes de Louis Vuitton et de Christian Dior sur les deux derniers trimestres de 2020,

  • Le succès des modèles iconiques et des nouveautés chez Louis Vuitton dont la rentabilité se maintient à un niveau exceptionnel,

  • Une résistance remarquable du Cognac,

  • Une forte accélération des ventes en ligne, compensant en partie l’effet sur les ventes de la fermeture des boutiques du Groupe sur plusieurs mois,

  • L’arrêt des voyages internationaux, pénalisant fortement les activités hôtelières et de « travel retail »,

  • Un niveau de cash flow disponible d’exploitation équivalent à celui de 2019,

  • La finalisation de l’accord avec la Maison iconique américaine de joaillerie Tiffany.

Chiffres clés


En millions d'euros

2019

2020

% variation

Ventes

53 670

44 651

- 17 %

Résultat opérationnel courant

11 504

8 305

- 28 %

Résultat net (part du Groupe)

7 171

4 702

- 34 %

Cash flow disponible d’exploitation

6 167

6 117

- 1 %

Dette financière nette

6 206

4 241

- 32 %

Capitaux propres

38 365

38 829

+ 1 %

Par groupe d’activités, l’évolution des ventes est la suivante :

En millions d’euros

2019

2020

Variation 2020 / 2019

Publiée Organique*

Variation
T4 2020 /
T4 2019
Organique*

Vins & Spiritueux

5 576

4 755

- 15 %

- 14 %

- 11%

Mode & Maroquinerie

22 237

21 207

- 5 %

- 3 %

+ 18%

Parfums & Cosmétiques

6 835

5 248

- 23 %

- 22 %

- 15%

Montres & Joaillerie

4 405

3 356

- 24 %

- 23 %

- 2%

Distribution sélective

14 791

10 155

- 31 %

- 30 %

- 26%

Autres activités et éliminations

(174)

(70)

ns

ns

ns

Total LVMH

53 670

44 651

- 17 %

- 16 %

- 3%

* à structure et taux de change comparables. Pour l’année 2020, l’effet de change est de -1 % et l’effet de périmètre est quasi-nul.
Pour le quatrième trimestre 2020, l’effet de change est de -4 % et l’effet de périmètre est quasi-nul.

Par groupe d’activités, le résultat opérationnel courant a évolué comme suit :

En millions d’euros

2019

2020

% variation

Vins et Spiritueux

1 729

1 388

- 20 %

Mode et Maroquinerie

7 344

7 188

- 2 %

Parfums et Cosmétiques

683

80

- 88 %

Montres et Joaillerie

736

302

- 59 %

Distribution sélective

1 395

(203)

ns

Autres activités et éliminations

(383)

(450)

ns

Total LVMH

11 504

8 305

- 28 %

Vins et Spiritueux : forte reprise aux Etats-Unis au second semestre et amélioration des tendances en Chine

L’activité Vins et Spiritueux voit ses ventes reculer de 14 % à périmètre et devises comparables en 2020. Le résultat opérationnel courant est en baisse de 20%. L’ensemble des Maisons a fait preuve d’une grande résilience et a gagné des parts de marché. Après une baisse sensible des volumes au second trimestre, l’activité Champagne connaît une amélioration des tendances au second semestre, en particulier aux Etats-Unis. Le cognac Hennessy enregistre une forte reprise depuis juin, tirée par la demande aux Etats-Unis, en particulier. L’année 2020 voit l’intégration pour la première fois sur une année pleine de Château d’Esclans et de Château du Galoupet, acquisitions de 2019 qui établissent une position forte de Moët Hennessy sur le marché porteur des vins rosés haut de gamme. Un nouveau rhum haut de gamme, Eminente, est lancé au troisième trimestre.

Mode et Maroquinerie : résistance remarquable

Le groupe d’activités Mode et Maroquinerie enregistre en 2020 une baisse de ses ventes à périmètre et devises comparables limitée à 3 % dans un environnement pourtant marqué par la fermeture des boutiques durant plusieurs mois. Le second semestre affiche un net rebond de l’activité, avec une croissance organique à deux chiffres des ventes pour chacun des trimestres. Une forte reprise des ventes est enregistrée en Chine depuis avril et aux Etats-Unis depuis juillet. La grande rigueur de gestion des marques a permis de limiter la baisse du résultat opérationnel courant à 2 %. Louis Vuitton, toujours porté par une dynamique et une créativité exceptionnelle, a su très vite transformer et dynamiser la relation client avec un service digital très qualitatif et performant. De nombreuses innovations ont été dévoilées tout au long de l’année comme la ligne Pont 9 et la toile 1854. L’engagement de la Maison pour une haute qualité artisanale et durable se poursuit au service d’une créativité responsable. Un nouvel atelier de production est ouvert à Vendôme en France. Christian Dior fait preuve d’une dynamique remarquable et gagne des parts de marché dans toutes les régions grâce à son exceptionnelle créativité. Le sac Lady Dior est devenu une icône absolue dans le monde entier, les collections féminines de Maria Grazia Chiuri et les défilés Homme de Kim Jones ont obtenu un immense succès. Les autres marques de mode ont bien résisté pendant l’année, en particulier Loewe avec les créations de J.W. Anderson, Celine avec les créations d’Hedi Slimane, Fendi et Marc Jacobs.

Parfums et Cosmétiques : innovation continue et avancées rapides des ventes en ligne

L’activité Parfums et Cosmétiques enregistre une baisse de 22 % de ses ventes à périmètre et devises comparables en 2020. Le résultat opérationnel courant est en recul de 88 %. Dans un secteur marqué par la baisse des achats réalisés par les voyageurs internationaux et du maquillage, les grandes marques de LVMH font le choix de maintenir la sélectivité de leur distribution et de limiter les promotions, contrairement à certains concurrents et se sont refusées à la facilité consistant à vendre indirectement au marché parallèle chinois, ce qui présente des risques majeurs de perte de désirabilité à moyen terme pour les marques qui s’y sont laissées entraîner. Elles témoignent d’une bonne résistance grâce au développement du soin et des ventes en ligne, en particulier en Asie. Christian Dior connaît une amélioration progressive au second semestre, soutenue par le succès de ses nouveautés Miss Dior Roses N’Roses et J’adore Infinissime en parfum, et Rouge Dior en maquillage. Guerlain bénéficie d’une dynamique remarquable du soin avec les succès continus d’Abeille Royale et Orchidée Impériale. La nouvelle marque de soin Fenty Skin, développée par Rihanna, connaît un début très prometteur.

Montres et Joaillerie : fort rebond de la Chine au second semestre

L'activité Montres et Joaillerie voit ses ventes baisser de 23 % à périmètre et devises comparables en 2020 avec une forte amélioration des tendances au quatrième trimestre dont le recul est limité à 2 %. Le résultat opérationnel courant est en recul de 59 %. Bvlgari fait preuve d’une forte réactivité et tire rapidement parti de la forte reprise en Chine. La Maison maintient un rythme soutenu d’innovations joaillières avec les lancements réussis de ses collections Serpenti Viper, B.Zero1 Rock et Barocko. Chaumet inaugure début 2020 son adresse historique de la place Vendôme à Paris et renforce sa présence en Chine. Dans le secteur horloger, TAG Heuer célèbre ses 160 ans avec plusieurs éditions limitées dans la collection Carrera tandis que la troisième génération de la montre connectée est lancée à New York. L’année 2021 marquera l’arrivée au sein du Groupe du prestigieux joaillier américain Tiffany.

Distribution sélective : bonne résistance de Sephora et fort impact de l’arrêt des voyages internationaux sur DFS

L’activité Distribution sélective voit ses ventes baisser de 30 % à périmètre et devises comparables en 2020. Le résultat opérationnel courant s’établit à (203) millions d’euros. Sephora démontre une bonne capacité de résistance durant la crise sanitaire, qui a pourtant entraîné la fermeture de la majorité de ses boutiques durant plusieurs mois. L’engagement et l’agilité de ses équipes ont permis une accélération de ses ventes en ligne, qui ont atteint des niveaux historiques dans tous ses marchés, et le développement de services comme le Click & Collect et le Live Shopping. Sephora a également renforcé son offre avec le développement du soin et des produits capillaires. Un nouveau partenariat est signé avec le distributeur américain Kohl’s dont les magasins devraient accueillir 200 espaces beauté dédiés à Sephora en 2021. DFS connaît un recul significatif de son activité dans la plupart des destinations sous l’effet de l’arrêt total des voyages internationaux. Alors que Hong Kong continue de ressentir fortement l’impact de la pandémie, Macao connaît une amélioration des tendances en fin d’année. De nouveaux services sont développés auprès de ses clientèles locales et les ventes en ligne sont renforcées.

Confiance prudente pour 2021

Dans un contexte qui reste encore très perturbé, LVMH dispose des meilleurs atouts pour s’appuyer en 2021 sur la reprise espérée et retrouver une dynamique de croissance pour l’ensemble de ses métiers.
Le Groupe maintiendra une stratégie centrée sur le développement de ses marques, porté par une politique soutenue d’innovation et d’investissement ainsi que par une exigence permanente de qualité des produits et de leur distribution.

Fort de la grande réactivité de ses équipes, de leur esprit entrepreneurial et de la bonne répartition entre ses différents métiers et les zones géographiques où il opère, LVMH aborde l’année 2021 avec une confiance prudente et se fixe à nouveau comme objectif de renforcer son avance sur le marché mondial du luxe.

Dividende 2020

Lors de l'Assemblée Générale du 15 avril 2021, LVMH proposera un dividende de 6 euros par action. Un acompte sur dividende de 2 euros par action a été distribué le 3 décembre dernier. Le solde de 4 euros sera mis en paiement le 22 avril 2021.

Le Conseil d’administration s’est réuni le 26 janvier pour arrêter les comptes de l’exercice 2020. Les procédures d'audit ont été effectuées et le rapport d'audit est en cours d'émission.
L'information réglementée liée à ce communiqué ainsi que la présentation des résultats annuels et le rapport « Documents financiers » sont disponibles sur le site web www.lvmh.fr.

ANNEXE

Les comptes consolidés résumés 2020 sont inclus dans la version PDF du communiqué.

Répartition des ventes par groupe d’activités et par trimestre

Ventes 2020 (en millions d’euros)

Année 2020

Vins et Spiritueux

Mode et Maroquinerie

Parfums et Cosmétiques

Montres et Joaillerie

Distribution sélective

Autres activités
et éliminations

Total

Premier trimestre

1 175

4 643

1 382

792

2 626

(22)

10 596

Deuxième trimestre

810

3 346

922

527

2 218

(26)

7 797

Premier semestre

1 985

7 989

2 304

1 319

4 844

(48)

18 393

Troisième trimestre

1 364

5 945

1 370

947

2 332

(3)

11 955

Neuf premiers mois

3 349

13 934

3 674

2 266

7 176

(51)

30 348

Quatrième trimestre

1 406

7 273

1 574

1 090

2 979

(19)

14 303

Total 2020

4 755

21 207

5 248

3 356

10 155

(70)

44 651

Ventes 2020 (variation organique par rapport à la même période de 2019)

Année 2020

Vins et Spiritueux

Mode et Maroquinerie

Parfums et Cosmétiques

Montres et Joaillerie

Distribution sélective

Autres activités
et éliminations

Total

Premier trimestre

-14%

-10%

-19%

-26%

-26%

-

-17%

Deuxième trimestre

-33%

-37%

-40%

-52%

-38%

-

-38%

Premier semestre

-23%

-24%

-29%

-39%

-33%

-

-28%

Troisième trimestre

-3%

+12%

-16%

-14%

-29%

-

-7%

Neuf premiers mois

-15%

-11%

-25%

-30%

-31%

-

-21%

Quatrième trimestre

-11%

+18%

-15%

-2%

-26%

-

-3%

Total 2020

-14%

-3%

-22%

-23%

-30%

-

-16%

Ventes 2019 (en millions d’euros)

Année 2019

Vins et Spiritueux

Mode et Maroquinerie

Parfums et Cosmétiques

Montres et Joaillerie

Distribution sélective

Autres activités
et éliminations

Total

Premier trimestre

1 349

5 111

1 687

1 046

3 510

(165)

12 538

Deuxième trimestre

1 137

5 314

1 549

1 089

3 588

(133)

12 544

Premier semestre

2 486

10 425

3 236

2 135

7 098

(298)

25 082

Troisième trimestre

1 433

5 448

1 676

1 126

3 457

176*

13 316

Neuf premiers mois

3 919

15 873

4 912

3 261

10 555

(122)

38 398

Quatrième trimestre

1 657

6 364

1 923

1 144

4 236

(52)

15 272

Total 2019

5 576

22 237

6 835

4 405

14 791

(174)

53 670

* Inclut la totalité des ventes de Belmond pour la période d’avril à septembre 2019.

Indicateurs alternatifs de performance

Pour les besoins de sa communication financière, en complément des agrégats comptables définis par les normes IAS/IFRS, LVMH utilise des indicateurs alternatifs de performance établis conformément à la position de l’AMF DOC-2015-12.

Le tableau ci-dessous recense ces indicateurs et le renvoi à leur définition ainsi qu’à leur rapprochement avec les agrégats définis par les normes IAS/IFRS, dans les documents publiés.

Indicateurs

Renvoi aux documents publiés

Cash-flow disponible d’exploitation

DF (comptes consolidés résumés, tableau de variation de la trésorerie consolidée)

Dette financière nette

DF (notes 1.22 et 19 de l’annexe aux comptes consolidés résumés)

Gearing

DF (partie 7, Commentaires sur le bilan consolidé)

Croissance organique

DF (partie 1, Commentaires sur le compte de résultat consolidé)

DF : Documents financiers au 31 décembre 2020

LVMH

LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton est présent dans les Vins & Spiritueux au travers notamment des Maisons Moët & Chandon, Dom Pérignon, Veuve Clicquot Ponsardin, Krug, Ruinart, Mercier, Château d’Yquem, Domaine du Clos des Lambrays, Château Cheval Blanc, Colgin Cellars, Hennessy, Glenmorangie, Ardbeg, Belvedere, Woodinville, Volcán de Mi Tierra, Chandon, Cloudy Bay, Terrazas de los Andes, Cheval des Andes, Cape Mentelle, Newton, Bodega Numanthia, Ao Yun, Château d’Esclans et Château du Galoupet. Le secteur Mode et Maroquinerie inclut les marques Louis Vuitton, Christian Dior Couture, Celine, Loewe, Kenzo, Givenchy Fendi, Emilio Pucci, Marc Jacobs, Berluti, Loro Piana, RIMOWA, Patou et Fenty. LVMH est présent dans le secteur des Parfums et Cosmétiques avec les marques Parfums Christian Dior, Guerlain, Parfums Givenchy, Kenzo Parfums, Parfums Loewe, Benefit Cosmetics, Make Up For Ever, Acqua di Parma, Fresh, Fenty Beauty by Rihanna et Maison Francis Kurkdjian. Le groupe d’activités Montres & Joaillerie est constitué des marques Bvlgari, Tiffany & Co, TAG Heuer, Chaumet, Dior Montres, Zenith, Fred et Hublot. LVMH est également actif dans la distribution sélective ainsi que d’autres activités au travers de DFS, Sephora, Le Bon Marché, La Samaritaine, Groupe Les Echos, Cova, Le Jardin d’Acclimatation, Royal Van Lent, Belmond et les hôtels Cheval Blanc.

“ Ce communiqué contient des éléments à caractère prévisionnel qui traduisent des appréciations et des projections. Par nature, ces éléments sont soumis à divers et importants facteurs de risque, incertitudes et aléas, en particulier ceux décrits dans le Document d’enregistrement universel établi par la Société et accessible sur son site internet (www.lvmh.fr). Ils ne doivent donc pas être considérés comme une garantie de performance future, les résultats effectifs pouvant différer significativement de ceux présentés ou implicitement inclus dans ces données prévisionnelles. Celles-ci reflètent les perspectives de la Société à la date des présentes, étant précisé que LVMH ne s’engage en aucune manière à réviser ou mettre à jour ces projections. Ces dernières doivent être utilisées avec prudence et circonspection et la responsabilité de la Société et de ses Dirigeants ne pourra être engagée à cet égard sur quelque fondement que ce soit. Ce communiqué ne constitue pas une invitation à acheter ou à vendre des actions LVMH ou plus généralement à intervenir sur le titre LVMH.

CONTACTS LVMH

Analystes et investisseurs
Chris Hollis
LVMH
+ 33 1 44 13 21 22

Média
Jean-Charles Tréhan
LVMH
+ 33 1 44 13 26 20



CONTACTS MÉDIA

France
Aymeric Granet
Brune Diricq / Charlotte Mariné
Publicis Consultants
+ 33 1 44 82 47 20

France
Michel Calzaroni / Olivier Labesse /
Hugues Schmitt / Thomas Roborel de Climens
DGM Conseil
+ 33 1 40 70 11 89

Italie
Michele Calcaterra, Matteo Steinbach
SEC and Partners
+ 39 02 6249991

Royaume-Uni
Hugh Morrison, Charlotte McMullen
Montfort Communications
+ 44 7921 881 800

Etats-Unis
James Fingeroth, Molly Morse, Anntal Silver
Kekst & Company
+ 1 212 521 4800

Chine
Daniel Jeffreys
Deluxewords
+44 772 212 6562
+86 21 80 36 04 48

Pièce jointe