La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 242,15
    -74,17 (-0,24 %)
     
  • Nasdaq

    11 097,23
    -79,17 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    27 120,53
    +128,32 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    0,9877
    -0,0109 (-1,10 %)
     
  • HANG SENG

    18 087,97
    +1 008,46 (+5,90 %)
     
  • BTC-EUR

    20 468,63
    +110,32 (+0,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    458,04
    -0,37 (-0,08 %)
     
  • S&P 500

    3 775,54
    -15,39 (-0,41 %)
     

Bonne nouvelle pour les salariés positifs au Covid, les loyers vont continuer d’augmenter dans les passoires thermiques… Le flash éco du jour

Sophie Levy Ayoun / Capital

On commence par l’info pratique du jour. Vous l’avez peut-être remarqué, les prix à la pompe ont baissé ce 1er septembre. C’est grâce à la remise carburant que le gouvernement a fait passer de 18 à 30 centimes par litre d’essence acheté. Un nouveau coup de pouce qui va bénéficier à tous les automobilistes, quel que soit le type de carburant acheté. Par contre, l’aide ne sera pas éternelle. Elle sera fortement réduite dès novembre avant de disparaître à la fin de l’année. Retrouvez tous les détails sur Capital.fr.

On poursuit avec une très bonne nouvelle pour les salariés en arrêt de travail Covid. Une ordonnance du ministère du Travail, publiée jeudi 1er septembre, réactive certaines conditions d’indemnisation favorables jusqu’au 31 décembre 2022, au plus tard. Grâce à ce texte, les salariés vont de nouveau pouvoir bénéficier, en cas de test positif au Covid-19, d’un arrêt de travail indemnisé dès le premier jour, que ce soit par la Sécurité sociale ou par leur employeur. Et ce, sans condition d’ancienneté dans l’entreprise. Plus d’infos sur notre site.

>> Notre service - Une question ? Un litige ? Un avocat spécialisé (droit du travail, de l'immobilier, de la famille…) vous accompagne par téléphone

Coup dur, en revanche, pour les locataires de passoires thermiques, dont certains risquent de pousser le coup de gueule. Depuis le 24 août en effet, en vertu de la loi Climat de 2021, les loyers sont gelés dans les logements très énergivores, classés F et G en diagnostic de performance (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Inflation : le coût du bouclier tarifaire estimé à 24 milliards d'euros
Le Boeing 2707, l’avion supersonique qui n’a jamais volé
Immobilier : cette nouvelle arnaque à la location est ubuesque
Canicule : des copeaux de bois pour faire baisser la température des cours de récréation
Il risque soixante ans de prison pour avoir détourné des aides Covid-19